29 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Beauvais - Londres en vélo
#1
16
alpha
Bissa
Blutch
Citerne
Dave
Farfadet
KarlHungus
KOP
le G.O
LOUL
N'myst
Nomad
PatGarett
Titien
VilCoyote
wally
1
Capitaine Caverne
Suite à l'aventure en vélo de l'année dernière jusqu'à Dieppe, cette année je me suis motivé avec ma copine ( si si ! ) pour refaire l'avenue verte en esquivant la partie Ile de France en partant directement de Beauvais.
De plus une amie à elle qui est parti vivre à Londres peut nous héberger sur place, donc double raisons de le faire !

Voir le post de l'aventure 2013 ici : http://ckzone.org/showthread.php?tid=14424

Nos vélo sont encore une fois assez vieux, mais robustes, pour elle un Peugeot rose des années 70 et un Zebra Kimko japonais de la même époque pour ma pomme.
Avant le départ je pratiquerai avec un pote plusieurs heures de retap' sur les deux bolides, changement de chaîne pour le mien, réglage des vitesses sur le sien, changement de pneus etc etc..

Afin de prévoir tout incident j'embarquerai dans mes sacoches de quoi réparer les vélos, ainsi que tout le nécessaire pour se nourrir convenablement et bien sur une tente, duvets et sacs de couchages auto-gonflants.

La liste de la boite à outils se compose de :
- un Leatherman
- une mini boite de clé à douille de la marque powerfix ( 5eu chez Lidl' )
- deux clé multi-tailles
- un rouleau de scotch électrique
- plusieurs tailles de serre-collier
- un kit de rustine
- deux bombes anti-crevaisons
- 2 chambres à air
- un dérive chaîne
- un morceau de chaîne à vélo au cas où..

Les billets pour le ferry de Dieppe sont pris, ceux pour Beauvais aussi, la carte de l'année dernière est dans le sac à dos,les poches à eau et les gourdes sont remplies, le début de l'aventure peut enfin commencer !

Le 29/07/14
Départ depuis Beauvais, sorti de la gare les indications sont assez faciles à trouver, malheureusement les bonnes choses ont une fin car celles-ci ont décidées de se cacher au bout de 3 ou 4 km, nous longeons dangereusement la D981 au coté de gros camions qui puent avant de retrouver enfin un semblant de pistes cyclables dans des montées interminables mais aussi au-travers de paysages magnifiques, nous traversons Ons-en-Bray, St-Aubin-en-Bray, petite pause devant l'abbatiale de Saint-Germer-de-Fly, nous longerons ensuite la D104 et la D1 jusqu'à Gournay-en-Bray et poserons notre tente dans un camping que je vous déconseille vivement à Doudeauville..
Ce " camping" est en fait un bout de jardin d'un mec rouge tomate et qui pue l'alcool dés notre arrivée vers 21h, des caravanes récupérées dans des casses servent de cases aux gens qui n'ont pas de tentes, et là où le tenancier nous indiquera de poser nos tentes, je remarquerai qu'à proximité il y à tout un tas de poubelles qui chauffent au soleil depuis je ne sais combien de temps et qui du coup attirent tout un tas de rats..
Les wc et la douche ( 1 pour tout le monde ) sont crades et collé l'une à l'autre..
Perso je m'en fous, nous sommes crevés, ce trançon était vraiment hardore sous un soleil de plombs.
La surprise se fera au réveil aprés un rêve trés bizarre où un poulpe me chope les pieds et m'empêchait de bouger, bref au réveil dans la tente il y à trop de lumière à mon gout, beaucoup trop, en retirant mon sac à dos qui était à mes pieds, j’aperçois un trou énorme qui n'était pas là la veille, en examinant la chose je remarque que la toile à été déchiquetée par... ces saloperies de rats qui ont niqué la toile de la tente pour atteindre le sac de pain qui était à mes pieds..
Pétage de plombs de ma part dés le matin, histoire d'être de bonne humeur..
Réparation recto verso au scotch électrique en m'appliquant et en faisant un joli quadrillage, cette réparation tiendra jusqu'au bout de l'aventure et heureusement.
La réaction du tenancier est à la hauteur de ses alcools.. Le mec se décharge de la responsabilité en me disant simplement que la caravane où trainent tout les déchets n'est pas à lui.
Je me suis donc promis de lui faire de la pub à ma façon..

Le 30/07/14
Reprise de l'avenue verte depuis Haussez, là encore la route n'est qu'un dénivelé permanent, ce qui créera bien entendu des tensions entre ma copine et moi, car nous n'avons pas le même rythme et je me met au défi de ne quasi jamais posé le pied à terre lors des montées, je comprend bien entendu que ceci est difficile pour une fille qui n'à jamais vécu ce genre d'expérience, du coup je ravalerai ma fierté plusieurs fois malgré quelques clash inévitables ( et inutiles ).
Nous traverserons Pommereux, La Bellière, Le Fossé, et retrouverons enfin la piste cyclable à Forges-Les-Eaux.
La piste est plate quasiment, goudronnée et à l'écart des voitures, tout comme l'année dernière il faut faire attentions au promeneurs qui se baladent avec leurs petits, les rollers etc..
Il fait une chaleur à n'en plus pouvoir, nous buvons quasiment 3 litres d'eau par jour depuis le départ, les premiers coups de soleil ont fait leur apparitions sur les nuques, le nez, les bras.. Plusieurs arrêts crème solaire se feront.
Nous traverseront les petites villes de St-Saire, Neuville-Ferrières, Neufchatel-en-Bray, Osmoy-St-Valéry, St-Vaast-d'Equiqueville et par là je me rend compte qu'il y à un gros soucis sur mon vélo...
Depuis le départ j'entendais une sorte de couinement au niveau de ma roue arrière, en regardant de plus prés je me rend compte avec horreur que mes saccoches tapent sur mon garde boue et que le boulon qui maintient son axe est en fait en train de creuser littéralement mon pneu... Je peux presque apercevoir le nylon de celui-ci...
Gros bad trip, car mon putain de vélo japonais est un 27 pouces, ( oui oui ) et les pneus sont hyper rares pour ce modéle et je doute en trouver dans le coin si jamais celui ci décide de céder..
En dehors de l'avenue verte il y à une zone commerciale avec un intersport, nous y allons faire un tour histoire de voir si une solution s'y trouve..
Malheureusement non mais le vendeur souffle une idée en parlant d'une tige ou d'une planche qui pourrait faire barrière entre les sacoches et le cadre.
Coup de bol en sortant du magasin, un garage s'y trouve et devant je vois des palettes en bois jetées, ni une ni deux je cours exploser les planches tel un homme des cavernes qui taperait au sol avec un gourdin. Récupération de deux planches, disposition entre les sacoches et le cadre, quelques serre collier et hop ! Putain ça marche !!!
Je ne peux m'empêcher de penser en souriant que des Dieux m'ont mis des défis tout en sachant que les solutions se trouvent sous mes yeux, ça me mettra de bonne humeur.
Nous avons, par la même occasion, perdu pas mal de temps avec cette épreuve, nous foncerons jusqu'au camping municipal de Martigny, où la tenancière super sympa nous décongèlera du pain gratuitement.
Notre ferry est à prendre la nuit du 1er aout à 3h du mat', et nous sommes quasiment arrivé à Dieppe, tant mieux.

Le 31/07/14
Reprise du trajet sans encombres, nous traversons Arcques-la-bataille, Rouxmesnil-Bouteilles et enfin Dieppe !!
Trop content d'y être en milieu d'aprés-midi, nous fonçons à la plage histoire de profiter un peu de la mer, qui est gelée, mais ça fait trop du bien de sentir les vagues contre nous !
Se pose enfin le problème de comment faire pour le ferry, nous n'allons pas attendre devant toute la nuit, du coup nous cherchons un F1 histoire de dormir un peu, mais le prix annoncé au téléphone nous refroidit un peu.. Mais bon on réserve vocalement seulement une chambre en y allant un peu à reculons, et par miracle en chemin nous tombons sur un camping 4 étoiles, carrément moins cher, sachant qu'on doit se lever à 1H30 du matin pour tout remballer et prendre le ferry.
Ambiance camping trés famille.. Il y à une " fête " dans le bar de ce camping, où bien sur l'ambiance est spécial beauf, musique de merde à fond, ados qui doivent surement gouter à leurs premières cuites et qui du coup gueulent comme des cons dés qu'une musique leurs plait, heureusement la fête se termine à minuit..

Le 01/08/14
1h30 du matin, la brume à complétement humidifiée nos affaires, je remballe tout ça en me les caillant, je prie pour ne pas tomber malade si prés du but, je pense au Commandant Marius, en me mettant des coups de Motivex et de Mentoline et en allant chercher la foi au fond de moi.
( Pour ceux qui ne connaissent pas Marius, le voici : https://www.youtube.com/watch?v=c7ETR-TKsXg à partir de 50s )
On arrive au Port d'embarcation, ça fait chelou de se retrouver devant un paquebot, pour ma part c'est la 1ere fois, et aussi la 1ere fois où je vais chez les Anglois.
Passage de la douane, contrôle des billets et des CNI, et c'est bon !
La traversée se fera en 4h, par contre je sens que si je ne mange pas quelque chose qui tient au corps c'est la crève assuré !
Du coup je me prend un petit dej' dégueulasse à 15 euros sa race de mort composé d'une pauvre saucisse, un petit oeuf au plat, un pain au chocolat et un café..
Nous verrons un mec qui lui savait qu'il y avait un micro-onde et qu'on avait le droit d'amener sa bouffe, c'est bon à savoir pour le retour.
Arrivé à Newhaven, nous prenons un train qui nous esquivera 20km considéré sur notre carte comme impraticable pour les gens peu endurants et inexpérimentés, du coup départ depuis Polegate, nous devons vite nous acclimater au changement de sens de circulation, rouler sur la gauche, prendre les ronds point dans l'autre sens etc..
Nous rejoignons la Cuckoo Trail, piste cyclable qui traverse des forêts de ouf, avec parfois des chemins où nous regrettons de ne pas avoir de VTT, car honnêtement parfois ça craint sévère !
Nous traversons Hailsham, Hearthfield, et posons la tente dans un camping de Hippies anglais à Dangate aprés des montées interminables et une fatigue énorme. Big dodo jusqu'au lendemain où je fabriquerais un étendoir pour faire sécher nos affaires trempées.

Le 02/08/14
Les anglais trouvent que c'est incroyable de faire ce trajet avec nos vélos, et mon étendoir " so smart ", nous prenons le temps de bien faire sécher nos affaires et une fois remballer, prêt à partir je me rend compte qu'un de mes tendeurs s'est prit dans ma roue arrière et à eu le temps de coincer ma roue..
Le temps de la démonter, de s'engueuler gentiment, nous retrouvons une piste grimpante de ouf jusqu'à Groombridge, nous reprenons une piste dans la forêt où les arbres ont des formes formidables jusqu'à East Grinstead, et vers Crawley nous nous perdrons plusieurs heures pour trouver un camping indiqué pourtant sur ma carte.
Et là il faut que je vous raconte, le délire c'est que la ville de Crawley est collé à l'aéroport de Gatwick, et l'indication sur la carte du camping semble collé à celui-ci, aprés plusieurs demandes auprés de nos amis British de l'indication du chemin à prendre pour le trouver, nous arrivons devant le camping vers 23h aprés avoir longé une nationale super dangereuse..
Et là big surprise, la tenancière nous sort " I'm sorry we haven't got the tent license.."
En fait c'est un camping pour les caravanes collé littéralement aux pistes d'atterissages des avions, ce qui n'est absolument pas précisé sur cette foutue carte de merde, mais à la vue de nos tronches dépités et fatigués elle nous propose de nous planquer dans un coin, à l'angle d'un de ses terrains inoccupé en nous faisant bien comprendre que si on se fait griller on lui fait perdre sa licence tout court et en nous faisant promettre d'être les plus discret possibles, elle nous laissera utiliser les douches toute la nuit si on veut, et nous dit qu'en gros elle cherche à faire retirer son camping de la carte depuis quelques temps car nous ne sommes pas les premiers à qui ça arrive mais qu'en même temps si elle nous refait partir en pleine nuit elle aura des ennuis aussi si on se fait striquer par un camion..
Une petite vanne à l'anglaise de sa part avant qu'on monte la tente :
"You're crazy, why you didn't buy a car ?? "
Les avions ne font pas énormément de bruit à l'atterrissage, mais au décollage par contre.. c'est fou de voir un avion passer juste au dessus de votre tête, vraiment ça fait bizarre, le bruit est incessant mais la fatigue l'emportera face à ce vacarme de l'enfer.

Le 03/08/14
Choc des civilisations dés le départ, nous passons de la vieille campagne Anglaises aux paysages ultra urbains, nous traverserons Horley, Salfords, Redhill, Nutfield, nous reprendrons une route des plus difficiles qui nous anéantira jusqu'à Coulsdon qui fait parti de l'agglomération Londonienne, ça y est on y est, on prendra un train type rer jusqu'à Victoria Station car ça commençait à craindre pas mal pour les cyclistes dans ce coin là, puis aussi car la pote de ma copine nous attend depuis un moment déjà..
Arrivé dans le centre de Londres, j'en prend déjà plein la gueule, les anglais, l'architecture, la garde royale, les Bobby, les fameux taxis londoniens, nous longerons la Thames River jusqu'au quartier de White Chapel où notre périple prendra fin.

La suite n'est qu'une succession de Pub, de ballades, de restau' indiens, de fish and chips, une visite dans une station métro fantôme de Brick Lane, de rencontres avec des anglais super sympa, et de tranches de rigolades. Mais ça par contre ce sont des souvenirs en dehors du report' du voyage.

Le retour se fera en train jusqu'à Newhaven, reprise du ferry avec cette fois notre propre bouffe, puis encore deux train de Dieppe jusqu'à St Lazarre.

Nous n'avons pas crevés, ni pris la pluie, Londres est une ville trés sécurisée où peu de cons emmerdent les femmes les Anglais ont vraiment le coeur sur la main et ont vraiment une mentalité bien différente de la notre.
Le contraste est saisissant dés la sortie du train à St Laz' où nous pouvons constater qu'il pleut et où un pauvre ouech de merde insulte une meuf car celle-ci ne répond pas à ses avances salaces et déplacées pour une jeune lady..

Paris paris..
" Cyniquement Sonic "


Répondre
#2
4
aliasdingdong
le G.O
Nomad
sonic
1
KarlHungus
Quoi tu n'avais pas pris de copine de rechange en cas de crevaison ?
Vachement risqué qd même. Sinon beau CR merci..
Répondre
#3
3
aliasdingdong
Citerne
VilCoyote
0
Les vélos

L'étendoir " so smart" et la réparation une fois les sacoches enlevées une fois posé dans l'appart' là-bas.

This is England !


Pièces jointes Miniature(s)











" Cyniquement Sonic "


Répondre
#4
2
KdK
VilCoyote
0
Souvenirs..


Pièces jointes Miniature(s)









" Cyniquement Sonic "


Répondre
#5
1
sonic
0
sympas !

par contre j'ai du mal a comprendre le délire de chercher des camping a vélo, en roulant tu trouve telement de coin sympas caché ou tu peut poser ta tente une nuit, aller se retrouver avec la beaufitude et payé pour ça...
Lémeure & PitiouW corporation
Répondre
#6
1
Citerne
1
Gutenberg
Je suis à 100% d'accord avec toi, le problème est que ma copine est un tantinet parano ( phrase du type : " et si un fou venait nous violer et tuer dans la nuit " lol.. ), et qu'elle ne voulait pas pratiquer le camping sauvage, donc bon..
Nous avions environs 20 clash par jour, du coup j'ai vite céder sur ce principe là.
L'avantage était que nous pouvions du coup prendre une douche le soir et re-remplir nos 5 litres d'eau par personne.
" Cyniquement Sonic "


Répondre
#7
1
sonic
1
KdK
les camping ca ne protége pas ^^ http://www.lepoint.fr/societe/ardeche-le...714_23.php
Pour la douche ça peut se comprendre même si un cubi et un tuyaux font bien l'affaire des que tu trouve une fontaine de village Big Grin
Lémeure & PitiouW corporation
Répondre
#8
3
aliasdingdong
KarlHungus
lamer
0
C'est le coté psychologique qui la rassure.
Aprés perso, je sais trés bien me servir de mes poings/pieds et j'étais équipé d'une lame qui était toujours sur moi si malheureusement je devais m'en servir.. Ce qui n'à jamais été le cas. La gueulante ça marche trés bien déjà.
J'avais pas de thermos sur moi, trop gros. Lol
Mais bon on était pas en Afghanistan non plus Rolleyes
" Cyniquement Sonic "


Répondre
#9
1
sonic
0
Bien cool ton escapade. Bravo.
Putain!!! c'est long , c'est quand qu'y réouvrent la Pc.
On est pas perdu quand on le pense mais quand on le sait.
Répondre
#10
2
aliasdingdong
N'myst
0
Merci N'myst ! Wink
" Cyniquement Sonic "


Répondre
#11
2
Citerne
sonic
0
La grande classe ! Avec les photos on se rend encore mieux compte.
L'année prochaine: l'écosse ou l'irlande ? Ou l'islande avec des bouées sur le vélo.
Chapeau bas

Répondre
#12
2
le G.O
sonic
0
Bravo Sonic !

Très bien joué et chouette report !


-Bhv-
-Allo Allah ?... C'est Ali ?... Ahmed alors !-
Répondre
#13
0
0
Merci Wink
" Cyniquement Sonic "


Répondre
#14
1
sonic
0
Génial ! J'avais aussi envie de faire Paris -> Londres à vélo.

Par contre, ouais les engueulades c'est inévitables ça m'arrive à chaque fois : fatigue + itinéraire très mal balisé, surtout avec des gens qui sont pas au top physiquement. Le détour de 15km parce qu'on a pris le mauvais embranchement ça joue sur le moral :p

Pour l'épisode des rats, toujours mettre sa bouffe en hauteur ou dans un sac poubelle bien fermé. (pour les odeurs)
Répondre
#15
1
sonic
0
Super CR à lire !

Merci du partage !!
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Paris - Dieppe en vélo sonic 28 27 485 Lun. 17 Août 2015, 14:43
Dernier message: alpha
  Grenoble -> Orléans à vélo alpha 0 1 843 Sam. 10 Mai 2014, 15:15
Dernier message: alpha
  Londres Superelectron 2 2 215 Sam. 31 Juil. 2010, 09:55
Dernier message: 3615guigui
  Londres twan 7 2 790 Mer. 12 Juil. 2006, 17:14
Dernier message: waaben
  Londres Guest 2 1 956 Lun. 10 Mars 2003, 22:52
Dernier message: Guest



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)