20 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Festivals de l'Eté
#16
0
0
NaJ a écrit :C'est dommage que les intermitants (ou les syndicats plutôt ?) se battent contre une réforme de leur régime (même si cette réforme n'est pas bonne) plutôt que de se battre pour avoir plus d'oportunités de travailler (plus de courts métrages au cinéma et à  la télé, plus de lieux de représentation de spectacles vivants, plus de respect du code du travail de la part des boîtes de prod, etc.).

d'accord avec toi :twisted: :twisted:

les quelques années ou j'ai travaillé au Festival de Cannes, j'ai vue des trucs........ il faut vraiment réformé !!
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

http://www.ckzone.org http://www.riderz.net
Répondre
#17
0
0
Avignon est annulé. C'est la première fois depuis 1968. Qui va payer la note ?

Citation :Le directeur du Festival d'Avignon confirme l'annulation de la 57ème édition

AFP | 10.07.03 | 12h46

Le directeur du Festival d'Avignon, Bernard Faivre d'Arcier, a confirmé jeudi à  Avignon l'annulation du 57ème festival de théâtre et de danse, qui devait se dérouler du 8 au 28 juillet et n'a jamais débuté en raison du conflit des intermittents du spectacle. "Je peux hélas dire que le Festival n'aura pas lieu", a déclaré M. Faivre d'Arcier lors d'une conférence de presse ouverte au public, sous des applaudissements nourris émaillés de "Aillagon, Démission!", en référence au ministre de la Culture. Des représentants de la CGT ont, en revanche, été hués par la foule. "C'est une décision que je prends en accord avec le Conseil d'aministration et les tutelles", a ajouté le directeur du festival. "Le festival a tout fait pour manifester sa solidarité avec les intermittents et à  se préparer pour offrir des spectacles au public mais au troisième jour de grève, plusieurs constats s'imposent : le retrait du protocole (sur l'indemnisation chômage des intermittents, conclu le 27 juin par des syndicats minoritaires et le patronat, ndlr) n'a pas été obtenu, la grève est reconduite depuis 3 jours et il est dès lors techniquement impossible d'en assurer les premières représentations", a aussi déclaré Bernard Faivre d'Arcier, qui dirigeait son dernier festival d'Avignon. "Le public a commencé à  se faire rembourser 74.000 places, et des pressions extérieures comme ce qui s'est passé à  Aix-en-Provence, ne laissaient pas augurer une représentation normale des spectacles", a-t-il dit. "Je ne veux pas que le public soit perdu et ballotté, ni provoquer de divisions dans le monde du théâtre. Je ne veux pas de violence ni de recours à  la force publique", a-t-il lancé. "Le festival se clôt la mort dans l'âme. C'est peut être la fin d'une époque mais pas la fin du festival", a-t-il conclu. Selon la Chambre de commerce d'Avignon et du Vaucluse, une annulation aura un impact de 40 millions d'euros sur l'économie locale. Dans la nuit mercredi à  jeudi, les gens du spectacle du festival "in" d'Avignon s'étaient à  nouveau prononcés pour la poursuite du mouvement de grève. Les intermittents rejettent le protocole d'accord portant sur leur régime d'indemnisation-chômage, malgré les aménagements proposés par le ministère de la Culture.
Répondre
#18
0
0
Citation :les quelques années ou j'ai travaillé au Festival de Cannes, j'ai vue des trucs
Tu faisais quoi au FESTIVAL DE CANNES ?
Citation :Qui va payer la note ?
C'est certainement un peu tout le monde qui a un gros manque à  gagner (intermittents, commerces, orga de touristes, affairistes divers...). Maintenant c'est justement la question centrale quant à  qui doit payer le déficit de l'unedic ? Et puis aussi à  qui elle doit servir ? Mais c'est sà»r que ya des pots qui se cassent.
Bonjour....
Répondre
#19
0
0
lafouine a écrit :Qui va payer la note ?
Encore toi, na na na !
Répondre
#20
0
0
C'est pas le statut des intermittents qui est à  réformer (et en tout cas sà»rement pas de la façon dont le propose le gouvernement actuel) mais la façon dont les grosses boîtes pleines de fric usent et abusent de ce statut car ça leur revient moins cher en charges que payer des salariés...
C'est quand les vacances ?
Répondre
#21
0
0
Exact, une maquilleuse à  France 3 qui doit se déplacer un quart d'heure pour peinturlurer trois péquins et qui est payé 8 heures, c'est clair que c'est de l'abus mais ca coute moins cher à  France 3 que de l'employer en CDI
Nard, ktaphile parmis les ours
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Festivals Le Duc 33 24 846 Mer. 13 Fév. 2008, 17:23
Dernier message: Fritz the Ripper



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)