26 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Nouveau record apnée CNF
#16
0
0
ça me fout la trique pulmonaire tout ça
[KOP] parce que les patates, ça pousse sous terre.
Répondre
#17
0
0
Caracal a écrit :
Aleksi a écrit :(...) phénomène bloodshift, habituellement observé chez les mammifères marin (...)

:? Peut-tu développer pour ceux qui ne sont pas du milieu ?

Salut caracal, oui bien sà»r le principe est très simple :

Dans les années 50, un certain medecin, le docteur Cabarrou promettait la mort à  quiconque descendrait en dessous de 50m "après, il s'écraserait" affirmait-il. Enzo Maiorca prouva le contraire en 1961 (il faut voir le courage du mec, tout les médecins de l'époque lui promettaient la mort...)
Mais pourquoi et comment ? c'est la qu'intervient le bloodshift Smile

Au niveau de la mer, la pression est de 1 bar et en descendant en profondeur, elle augmente de 1 bar tous les 10m. Cette pression agit sur tout le corps, mais un liquide étant incompressible, contrairement à  l'air, la zone principale concernée est la cage thoracique, à  cause des poumons.
Soumis à  l'augmentation de la pression, l'air contenu dans les poumons réduit progressivement de volume sous l'effet de la loi de Boyle. A 100m donc, la pression sera de 11bar => nos poumons sont 11 fois moins volumineux qu'en surface...
Le problème est que l'espace vide laisser par cette réduction pulmonaire ne peut rester vide, sinon on imploserai... Et c'est le bloodshift qui empêche cela, en rappelant le sang des zones périphérique ou il n'y a pas d'organes vitaux et en le refoulant au niveau pulmonaire, il va occuper la place laissée libre par la réduction du volume pulmonaire. Un liquide étant incompressible, cela permet de ne pas être écrasé par la pression.

Mais attention, tout cela demande bien sur de l'entrainement et plusieurs plongées d'adaptation à  la profondeur pendant des années, etc.
:wink:
Répondre
#18
0
0
Merci Aleksi pour tes explications.
Pour être sur de bien comprendre, là  il s'agit de poids constant et non d'immersion libre ? La technique du bloodshift peut s'appliquer dans les 2 types de plongées en apnée cités ?
Répondre
#19
0
0
Oui, il s'agit de poids constant. L'immersion libre on est également sans palme, mais on peut s'aider du filin a la descente comme à  la remontée.

Le bloodshift intervient quelque soit ta manière de plonger, c'est la profondeur et donc la pression qui compte.
Répondre
#20
0
0
Ahahah, dans la famille extrémistes perfectionnistes je demande...
Citation :101m CNF! I wasn't entirely happy with the surfacing on my last dive (it was completely valid, and a white card performance, but I did have a small samba), so this morning I went a meter deeper and made it look better on the surface!
Project Hector is over, and what a ride it's been - thank you all for you your support! Story and photos to follow!

En gros il explique qu'avec son record de 100m il était pas très content à  cause de sa samba au retour en surface, donc il a décidé de recommencer direct, avec 1m plus bas... Donc 101m ce coup ci, plongée parfaite. :roll:

la vidéo : <!-- m --><a class="postlink" href="http://www.vimeo.com/18214566">http://www.vimeo.com/18214566</a><!-- m -->
Répondre
#21
0
0
bien meilleure video; on le voit couler, se freiner sur le cable,
et ce blue hole ca vous dit pas la plongée spéléo?
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
#22
0
0
plongeur a écrit :et ce blue hole ca vous dit pas la plongée spéléo?

Ah si ! moi depuis toujours ! c'est juste que je traine à  passer ne serait-ce déjà  que mon putain de niveau 1 Big Grin . En fait je fait une formation en piscine, j'ai fais 5 séances, puis maintenant je me fais grave chier. La piscine c'est relou, donc baisse de motiv'.
Surtout que avec l'apnée c'est difficile à  concilier justement, car l'apnée ca demande pas mal d'heure d'entrainement dans la semaine, plus les heures de plongée à  proprement parlé. Sachant qu'il est déconseillé de pratiquer l'apnée le lendemain d'une séance de plongée en bouteille (d'ailleurs qu'en penses tu, car c'est des "on dit" mais j'ai jamais rien entendu de sérieux à  ce sujet), et que moi c'est : bouteille mardi soir, apnée mercredi matin... Enfin bref.

Et puis ca me faisait m'emmêler les pinceaux aussi Icon_lol anecdote marrante :

On faisait un entrainement de remonté d'une personne dont la bouteille serait vide. Donc on l'attrape fermement par son gilet, on lui four le détendeur de secours dans le bec, et on remonte tranquillement (en gros). Je faisais ca avec une fille, je lui four donc mon détendeur (j'ai dis mon détendeur hein BHV, pas de cochonneries !) et lui demande si tout est ok. Elle me répond oui, mais elle me regarde avec des grands yeux et me fait des signes bizarres. Au bout d'un moment je comprends, j'étais en apnée et j'avais oublié de mettre mon détendeur dans ma bouche... Icon_lol
Répondre
#23
0
0
remonter quelqu'un en apnée c'est surtout risquer de bloquer l'air dans les poumons.
et se faire une belle surpression pulmonaire.
le risque majeur avec les apnéistes.

Pour la seance du mardi puis celle du mercredi, pas de soucis.

Le problème est pas d'apnée apres la plongée car on a plein d'O2 dissous dans le sang et le corps.
du coup on descend sans soucis PPO2 = concentration O2 x pression,
a la remontée la Pression chute, la PPO2 dégringole et tu te fais une syncope hypoxique aussi brutale que réussie et d'autant plus forte que tu es descendu bas.
apres une nuit ta PPO2 est redevenue normale.

le reste en MP
vivre c'est mourir un jour, plonger sous terre c'est vivre intensément!
Répondre
#24
0
0
Est-ce que les apnéistes ont un contrôle anti-dopage? Je me rappelle qu'à  l'époque o๠je faisais beaucoup d'apnée, mon taux de globules rouges était monté en flêche jusqu'à  53%. à‡a m'aurait empêché de faire du cyclisme, mais la plongée? :mrgreen:
Base de données permanente sur l'exploration urbaine: Friches industrielles, carrières, hôpitaux, toits de Paris et d'ailleurs, cathédrales, bunkers,monuments, ...
http://www.urban-exploration.com
Répondre
#25
0
0
plongeur a écrit :remonter quelqu'un en apnée c'est surtout risquer de bloquer l'air dans les poumons.
et se faire une belle surpression pulmonaire.
le risque majeur avec les apnéistes.
Et de faire péter les petites alvéoles pulmonaires Smile.
Nan la le danger n'étais pas celui la car mon inspiration je l'avais prise à  la surface.

Pranatai, bonne question ! Il est effectivement prouvé que les apnéistes qui s'entrainent régulièrement résistent bien mieux à  la détresse d'oxygène (ce qui peut d'ailleurs être intéressant pour l'alpinisme à  des hauteurs limite lorsque l'on veut éviter la branlette d'assistance respiratoire).
Beaucoup d'entrainement ce font au sec, par exemple la course à  pied avec des cycles de respiration très particulier et des apnées. C'est très formateur Tongue
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Apnée sportive KarlHungus 4 3 296 Mer. 16 Juin 2010, 09:28
Dernier message: Farfadet
  TAU en apnée yoyo 26 7 415 Lun. 13 Nov. 2006, 15:36
Dernier message: leraver



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)