15 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Cinéma Le Barbizon à  Paris
#1
0
0
Voici un lieu assez extraordianire : le cinéma le Barbizon.

J'y ai vu des films vraiment extraordinaires, films tellements étranges que jamais on ne les verai dans aucune salle de ciné normale, des expo de jeunes artistes vraiment interressantes.
Ce qui est absolument génial c'est que vous avez quelque chose à  exposer à  monterr, à  dire, pas de problème, il faut jute trouver une date !
C'est un vieux cinéma, trés abimé, la salle ressemble plus à  un hangaree qu'à  un cinéma... il n'ya pas de chauffage (mais il y a des couvertures...) C'est un lieu trés agréable et sympathique, riche des gens qui le font vivre, allez-y même sans savoir ce que vous aller voir, prenez le risque ça peut en valoir drôlement le coà»t (coà»t d'entrée d'ailleurs trés raisonable)

Petite présentation:
Le Barbizon est une salle de cinema au 141, rue de Tolbiac 75013
Abandonnée pendant 19 ans, elle est occupee depuis decembre 2002, par les habitants. L'association les amis de Tolbiac, creee en fevrier 2003 s'est donne pour vocation de rehabiliter l'endroit pour en faire:
un lieu d'expression culturel et multimedia permettant au plus grand nombre d'être diffusé (Plasticiens, comediens, cineastes, videastes, musiciens, citoyens, associations...)

Du sérieux et du plus marrant : dans un lieu en chantier , une programmation à  cette image. Des "classiques" de l'underground des oeuvres d'inconnus, des séances spéciales en présence des cinéastes, tout ce que vous ne vous attendez pas à  voir au cinéma du coin un programme toutes oeillères ouvertes pour les dissidents, les aficionados et les curieux de terrae incognitae.

Pour plus de renseignements : <!-- m --><a class="postlink" href="http://www.lebarbizon.org">http://www.lebarbizon.org</a><!-- m -->
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre
#2
0
0
le plus beau cinema de mon quartier Smile
Répondre
#3
0
0
NOS BESOINS (en ce moment) :

-d'un aspirateur industriel
-de couvertures
-d'extincteurs (eau et co2)
-de dons (par cheque, a l ordre de "les amis de tolbiac" envoye a notre siege social)
-d'ouvriers benevoles (couvreurs,electriciens,chauffagistes,cuisiniers,ebeniste...
-nous recherchons egalement un photographe et un eclairagiste
-nous recherchons egalement des titulaires de l'ERP1
-des gens ayant l'experience de redaction de dossier ou d'administration d'association (subventions, UP, emplois...)
-des projectionnistes
-ecrans de cinema
-cable triphase
-magnetoscopes, lecteurs dv,dvcam,dvcpro, dvd-r, betasp, betanum...



PRESIDENT

Thierry
<!-- e --><a href="mailto:thierrywurtz@lebarbizon.org">thierrywurtz@lebarbizon.org</a><!-- e -->
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

http://www.ckzone.org http://www.riderz.net
Répondre
#4
0
0
Ca fait bien plaisir qu'il y ait des gens qui connaissent Big Grin


PROGRAMME

Jeudi 18, à  20h :
GRANDIR II (Under construction)

Performance d’Adrien Solis,
50 min.
Un jour, chacun doit apprendre à  affronter sa destinée. Entrez dans cette expérience artistique qui sera bientôt une légende et aidez Adrien Solis à  combattre les forces du mal et à  affronter son passé.
ADRIEN SOLIS : un artiste dramatique à  suivre comme une série télévisée.

Adrien Solis est un artiste dramatique qui se met en scène régulièrement depuis deux ans dans des shows à  chaque fois uniques à  la croisée entre performance, danse contemporaine et auto psychanalyse sauvage.

Il utilise des médias actuels (musiques, séries télés, mangas, jeux vidéos) comme un décor mental qui entraîne le spectateur dans une aventure intérieure, une sorte de son et lumière psychique. Ne manquez surtout pas le début de la saison II !

Et n’ayez crainte, si vous avez manqué les épisodes précédents, un résumé est proposé avant le début de chaque épisode.



Vendredi 19, à  20h :
Soirée spectacle vivant,
en deux parties.

première partie : Chant

Chant est un poème de Mathieu Blond mis en scène par l’association "en Pièces Détachées" (durée : 20 min.)

Chant, c’est d’abord un poème d’amour, ou plutôt, c’est un texte qui cherche les mots pour dire l’amour. Que se passe-t-il quand ces mots rencontrent un corps, des images et des sons ? Ce n’est pas d’une rencontre dont il s’agit au départ, mais d’une lutte.

Les différents éléments s’affrontent. Les images s’imposent immédiatement, elles captivent, ravissent les yeux du spectateur.

Interprété par Karim Abdelaziz, musicien : Etienne Gillet, vidéastes : Florence Bresson, Judith Cernogora, Jeanne Delafosse, Juliette Kempf, performance pluridisciplinaire qui mêle les mots, les images et les sons.

seconde partie de soirée :

Au fil de ma vie,
spectacle musical.

Textes et interprétation de Judith Pavard.

Composition musicale Anne Bouzon (percussions, guitare et quelques bizarreries).

Mise en scène : Laurent Roussel.



Dimanche 21, de 17h à  22h :
VIDIOATACK, Soirée VJ



Samedi 25, à  20h :
Destin Postal
Documentaire de Daniel Ropars, 76mn.

Produit par le CNC, l'INA et le Forum des Images ainsi que Cityzen TV.

Radioscopie d'un centre de tri postal à  Paris, filmé pendant deux ans et réalisé par un postier qui travaille dans les lieux. L'organisation du travail, ses employé(e)s.

Entretiens avec les postier(e) s, les fonctionnaires, les vacataires, les Antillais. La fabrication d'un journal satirique. Visite chez un député pour le sensibiliser à  un reclassement.

Les cadres, le Directeur, dans leurs interactions sociales avec le personnel concernant la réduction du temps de travail et la fermeture du centre de tri qui a eu lieu fin 2002.



Vendredi 26, à  20h :
Soirée courts-métrages.

Présentation d'une sélection de films d'une nouvelle génération de cinéaste.

Du film expérimental à  la fiction, de l'animation au documentaire, la sélection présente des cinéaste nourris a des cultures (et un métissage de celles ci) différentes.

A ne pas rater, pour découvrir les talents de demain.


Samedi 27 , à  20h :
L'apartheid médical.
Soirée débat.

Paradoxe du "Progrès", à  l'heure de la haute technologie pharmaceutique, les habitants du globe sont de plus en plus inégaux devant la maladie. Afin de développer l'accès aux soins pour les plus pauvres, le collectif Graines d'Avenir fait appel aux ressources locales et aux thérapeutes traditionnels. Après un état des lieux de la santé, des intervenants de retour de mission d'Afrique et d'Amérique Latine témoigneront des alternatives de santé. Vous serez ensuite conviés à  débattre.



Dimanche 28, de 15 à  21h :
Journée de soutien contre la fermeture du Barbizon.
Les Amis de Tolbiac toujours menacés d'expulsion !

L'arrêt du 25 février 2004 en appel du procès opposant la société CONTINENTAL KING LUNG DEVELOPEMENT à  l'association LES AMIS DE TOLBIAC confirme que "... les activités culturelles exercées par l'association LES AMIS DE TOLBIAC ne justifient pas une prolongation de l'atteinte portée au droit de propriété de l'intimée...".

Plus que jamais nous avons besoin du soutien de tous! Contre la spéculation immobilière !
Contre l'abus de propriété privée !

Venez nous rencontrer lors de cette journée de soutien contre la fermeture du Barbizon !

Au programme :

Didgeridoo et autres musiques acoustiques, Slam et poésie, théâtre, projections de courts fictions et expérimentaux…

Venez découvrir du nouveau avec vos yeux, vos oreilles et vos papilles (bar et buffet assurés par nos soins).
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre
#5
0
0
compte-rendu de la réunion d’info du dimanche 29 février 2004


* Le procès
L’avis d’expulsion a été prononcé (on devrait recevoir une lettre recommandée qui en fait acte dans les jours à  venir). Une fois la lettre reçue, il nous restera une ou deux semaines pour décider si on continue les procédures judiciaires en partant en cassation. L’avocate qui s’était occupée du BBZ ne peut pas le faire, il faudra donc trouver un autre avocat. Les procédures prendront ensuite 1 à  2 ans.

Un autre problème dont il faudra tenir compte : il faut trouver une raison à  invoquer pour aller en cassation. Enfin, aller en cassation va coà»ter cher au BBZ : environ 2500€, que l’association ne possède pas.

à  L’idée serait donc de lancer une soirée de soutien pour parvenir à  récolter des fonds.

à  La journée de soutien a été fixée le 28 mars, de 15h à  21h.

è La réunion mensuelle d’information aura lieu le dimanche 4 avril 2004

Du côté de la mairie, les choses bougent. L’expulsion ne se fera peut-être pas tant que le soutien de la mairie se fera sentir. De même, la couverture médiatique dont a bénéficié le BBZ ces derniers temps devrait permettre de temporiser.

* Intervention du premier adjoint au Maire du 13e
M. Coumet indique tout d’abord qu’aucun prix n’a été fixé par le propriétaire. Ceci empêche la Mairie de véritablement se prononcer ; elle pourrait en effet éventuellement racheter le lieu sauf si le prix s’avère exorbitant.

Voici la position de la Mairie : elle soutient le lieu, mais est empêchée d’agir davantage en raison de l’occupation illégale qui soulève notamment des questions de responsabilité, en raison d’un éventuel non-respect des normes de sécurité.

Cependant, la Mairie constate et reconnaît tout ce qui a été crée au BBZ en terme d’animation, de remise en état du lieu.

Elle aimerait pérenniser le lieu, d’autant plus dans le 13e arrondissement o๠le besoin de lieux culturels est grand, alors qu’ils sont de plus en plus menacés (cf. fermeture du Rodin, des menaces pèsent aussi sur le Grand Ecran). Dans ce contexte, il semble important de faire en sorte que le BBZ demeure un lieu culturel ouvert au public… mais dans une relative sécurité, d’o๠l’importance de mettre en place une expertise pour savoir quels sont les besoins réels (accès de sortie par exemple).

* Thierry Wurtz, président de l’association, rappelle à  ce propos que le cinéma possède deux sorties dégagées, ce qui pourrait être suffisant ; quelques extincteurs dont un au dioxyde de carbone dans la salle de projection.

* Jean-François Pellissier, adjoint au maire chargé de la Démocratie participative et du Développement de la vie associative, affirme son soutien au BBZ, mais rappelle que la mairie ne peut pas se substituer à  la propriété privée. Il est intervenu au niveau de la mairie pour la non-expulsion.

Cependant, il rappelle que le Maire de Paris n’a pas les pouvoirs de police… et donc que la Mairie ne pourra pas grand-chose si le préfet se décide à  faire vider les lieux.

Il pense que la poursuite en cassation serait un vrai argument pour éviter l’expulsion ; cependant il reste à  trouver un argument, un vice de forme pour aller en cassation.

JF Pélissier rappelle également que la demande d’utilité publique a été rejetée. Cependant un vœu sera prononcé afin que le BBZ reste à  jamais un espace culturel.

Par ailleurs, il réaffirme l’importance du plan local d’urbanisme, qui devrait permettre également que le BBZ reste un espace culturel, et ne soit pas remplacé par des parkings, ou un supermarché asiatique…

* Samy : concernant les besoins de l’association, Samy rappelle que la toiture ne tiendra peut être pas un hiver supplémentaire…

* M. Coumet suggère à  ce propos que le BBZ monte des dossiers de subventions ; en effet, si l’on ne mentionne pas l’occupation illégale du lieu et qu’on fait uniquement référence à  nos besoins pour monter des soirées, des événements culturels, il est possible que la mairie nous soutienne aussi financièrement.
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre
#6
0
0
Citation :Voici la position de la Mairie : elle soutient le lieu, mais est empêchée d’agir davantage en raison de l’occupation illégale qui soulève notamment des questions de responsabilité, en raison d’un éventuel non-respect des normes de sécurité.

bizarre, ils l'on déjà  fait pour "electron" rue de Rivoli :?
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

http://www.ckzone.org http://www.riderz.net
Répondre
#7
0
0
L’association « les Amis de Tolbiac » Présente Au cinéma Le Barbizon
141, rue de Tolbiac, 75013 Paris.
(Métro: Tolbiac. Bus: 47, 62.) Site:http//www.lebarbizon.org.

Programme d’avril 2004:

Vendredi 16 et Samedi 17 a 20h30 puis Dimanche 18 à  15h :
This Fate's Whore : For The Lovesick
Attention: spectacle en Anglais !
d'après « La Tragédie d'Hippolyte d'Euripide »
Transformation de la façade et du hall d'entrée du 1 au 16 Mars pour accueillir la première pièce de théâtre au Barbizon, 'This Fate's Whore : For The Lovesick.'
En avant goà»t :
Projections sur corps en live tous les soirs, toutes les heures entre 17h et 20h, pendant 10 minutes dans l'entrée du Barbizon.
Pièce de théâtre mêlant spectacle vivant et projections filmées, en anglais.
Avec : Mathieu LeBlanc (Hippolyte) , Olga Zekova (Aphrodite) , Jayne Amara Ross (Phèdre), Marie Laure Cros (Artemis), Peter Burley (Thésée), Janet Williams (la Nurse), Julien Coblence (Messager).
Adaptation et mise en scène de Jayne Amara Ross 'Bientôt, l'Amour, armé, descendra sur cette tribu et abattra tous ceux qui se soulèveront en opposition. 'Noyée dans l'obsession d'un amour interdit pour son beau fils Hippolyte, la Reine Phèdre, femme du Roi Thésée d'Athènes, cherche à  trouver paix dans la mort…
Billets: tarif fixe de 5 euros. Permanence billetterie tous les jours entre 16h et 18h au Barbizon.
Réservations au 06 84 65 58 40.
*L'expo 'Théâtre Le Barbizon' sur la façade et dans le hall d'entrée: a partir du 1 avril *La pièce 'This Fate's Whore: For The Lovesick':

Vendredi 23 et Samedi 24 à  20h (ouverture des portes à  19h30):
MIMIMI
Musique Improvisées, Magie des Images…
Rencontre entre la vidéo expérimentale de Morita Ayumi et les improvisations des
musiciens Taca (Shimizu Takahiro : accordéon), Lena circus (Antoine Letellier : guitare, saxophone ténor, clarinette, Nicolas Moulin : guitares, Guillaume Arbonville : percussions) et Yasô (percussions feedback).
Partant du désir d’écouter parler et d’ouvrir les paupières des oreilles,
les soirées MIMIMI (mimi : oreille et mi- : voir en japonais) sont une tentative de laisser faire.
Laisser faire une rencontre entre l’univers visuel de Morita Ayumi et les mondes sonores de musiciens
eux-mêmes déjà  liés à  d’autres formes d’« arts visuels » (danseurs butô, performers, peintres).
Les vidéos de Morita Ayumi seront des pièces originales spécialement créées pour l’occasion
et les autres pièces musicales uniquement improvisés sur le moment.
Cette rencontre, que nous espérons sensible et accueillante pour les rêves de ceux
qui voudront bien y assister, sera donc placé sous le signe de l’éphémère et de la fragilité.

INTRODUCTION : (10 min)
court-métrage « dream » de Morita Ayumi
court-métrage « hana » (la fleur) de Kô (musique composée par taca)
PREMIERE PARTIE (35-40 min)
court-métrages : Morita Ayumi
Musique : Lena circus :Antoine Letellier : saxophone ténor, guitare
Nicolas Moulin : guitares
Yasô : percussions feedback
SECONDE PARTIE (50 min)
Moyen métrage : Morita Ayumi
Musique : Taca : accordéon solo (20min)
…puis accompagné par Lena circus
Taca : accordéon
Nicolas Moulin : guitares
Antoine Letellier : clarinette, guitare
Guillaume arbonville : percussions.

Jeudi 22 à  21h, dimanche 25 à  21h, Mercredi 28 à  21h:
Charlie Pats : « Ce que le fou dit faire »
Installation vidéo, performance, accompagnées d’une exposition
(du 22 jusquâ€™à  fin avril)

Dimanche 25 à  17h :OGNIQUALVOLTA (+ GUESTS)
Concert jazz expérimental
Ce concert est placé sous le signe de l’improvisation musicale. la première partie sera consacrée à  un duo de contrebasse avec Jean Bordé et Thierry Mariétan. La seconde partie sera l’occasion de découvrir OGNIQUALVOLTA, jeune formation créée par le batteur Arnaud Bonnafoux avec Vincent Diels (sax ténor), David Lara (sax soprano) et Colin Mac Keller (contrebasse).

Vendredi 30 à  20h:
Climat : Le temps du changement
Débat proposé par le groupe local Greenpeace de Paris
Rencontre-débat sur le réchauffement climatique, ses causes et son impact,
les actions à  mener et les orientations à  prendre au niveau énergétique,
pour préserver l'environnement et s'engager sur la voie de développement durable.
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre
#8
0
0
Encore une information qui me semble importante au sujet du Barbizon :

Citation :Bonjour,
Ci-dessous le voeu sur le cinema Barbizon, que j'ai presenté au Conseil de Paris du mardi 6 avril en collaboration avec Mylene Stambouli
et qui a ete adopte malgre les reticences du cabinet du Maire
grace a une forte mobilisation des elus verts, en fin de seance
et a une certaine confusion des socialistes..

Jean Desessard
<!-- e --><a href="mailto:desessard@les-verts.org">desessard@les-verts.org</a><!-- e -->


CONSEIL DE PARIS des 5 et 6 avril 2004

Vœu proposé par Jean Desessard et les élu-e-s du groupe "Les Verts".
Vœu relatif au cinéma le Barbizon
Adopté par le conseil du 13ème arrondissement du 24 mars 04

Depuis décembre 2002, le collectif "Les Amis de Tolbiac" occupe, avec le soutien des habitants du 13eme arrondissement et de nombreuses associations, un ancien cinéma "Le Barbizon" laissé à  l' abandon depuis 20 ans par la société propriétaire.
Des activités culturelles et citoyennes y ont été développées depuis lors, par le collectif dans des conditions précaires, liées à  la vétusté initiale du site.

L'arrêt du 25 février 2004 en appel du procès opposant la société propriétaire à  l'association "Les Amis de Tolbiac" a confirmé l'expulsion des occupants du lieu.
Le collectif "Les amis de Tolbiac" a décidé de se pourvoir en cassation.

L'argument du lancement de la procédure d'expulsion avancé par la société propriétaire était la vente des locaux. Cependant la valeur de vente du Barbizon n'a jamais été communiquée par cette société basée à  Hong Kong. Parallèlement, une estimation par les Domaines est en cours à  la demande de la Mairie du 13è.

En dotant le 13ème arrondissement d'un lieu attractif et citoyen, la Ville de Paris investirait pour un équipement culturel de proximité d’une ampleur suffisante pour rayonner au sein de l'arrondissement. Ce lieu permettra de lutter contre l'exclusion et rétablira le lien social si souvent détruit dans les capitales. De plus, l'acquisition de cette structure par la Ville de Paris participerait aux objectifs fixés sous cette mandature qui sont la promotion du cinéma comme un vecteur de cohésion et d'émulation.

Dans l'objectif de développer un espace culturel ouvert aux habitants, aux associations, à  l'expression citoyenne dans le 13ème arrondissement et sur proposition de Jean Desessard et du groupe des élu-e-s Verts, le Conseil de Paris émet le vœu que :

- la Mairie de Paris puisse se porter acquéreuse du Barbizon,
- dans l'attente, la parcelle occupée par le Barbizon soit réservée pour un équipement culturel dans le cadre du Plan Local d' Urbanisme, ainsi que le souhaitent de nombreuses associations, créateurs et habitants par leur soutien actif au collectif des Amis de Tolbiac.
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre
#9
0
0
Jeudi 20 mai à  20h :
Trois films contre le négationnisme nucléaire de Wladimir Tcherkoff et Christian Ugolini (51 min, 52 min, 25 min) Projection suivie d’une rencontre avec des réalisateurs, des lanceurs d’alerte et des déserteurs du nucléaire.

Dimanche 23 mai à  partir de 14h:
Journée contre l’enfermement
Projections et débats autour de divers sujets :
- Débat sur le délit d’outrage et rébellion avec des membres du Réseau Résistons Ensemble.
- Educateurs en campagne contre la délation.
- L’Envolée en campagne contre la construction de nouvelles prisons, débat sur les longues peines avec témoignages de l’intérieur. -Débat sur l’enfermement psychiatrique. -Représentation des Tréteaux de la Colère.

Mardi 25 mai à  17h :
Journée Irrécupérable
Projections et débats
- Projection de La Société du Spectacle de Guy Debord
-Débat: La subversion est-elle soluble dans la récupération petite bourgeoise ?
- Projection de Extr Lise, film personnel sur la contestation avec lecture de texte.

Mercredi 26 mai à  19h :
Le Voyage, de Peter Watkins, 1987, 16mm, VHS Pro
Projection de deux modules du documentaire de Peter Watkins suivie d’un débat proposé par « Sortir du Nucléaire ».

et toujours : <!-- m --><a class="postlink" href="http://www.lebarbizon.org/">http://www.lebarbizon.org/</a><!-- m -->
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre
#10
0
0
Les Amis de Tolbiac
présentent
Au Cinéma le Barbizon
141 rue de Tolbiac,
75 013 Paris
métro tolbiac
Le site : <!-- w --><a class="postlink" href="http://www.lebarbizon.org">www.lebarbizon.org</a><!-- w -->


Le Programme juin 2004


Attention ! Ca commence dès ce soir avec une avalanche de courts-métrages sur trois jours !!!!!!

Du 10 mai au 20 juin :
Exposition du « mouvement B »
Exposition évolutive
Le mouvement B propose des concerts et des projections tout au long du mois de mai.
Espace occupé : la façade, le hall et la grande salle.

Vendredi 4 à  19h, samedi 5 à  19h et dimanche 6 à  18h :
Les mangeurs de films
Vendredi 4 juin 19h00 :
Com in web et les mangeurs de films présentent des films très courts tournés en DV : kindam street, bubble man super star…
- Orphée de Kamen Kalev
- Le poirier, John mac Ildulf 12’
- Un lundi soir, d’Adrien Coché 6’
- Bien sous tout rapport de Marina De Van
- The all new adventures of Chastity Blade de Julien Magnat
Samedi 5 juin 19h00 :
19 h 00 Concert de KEL TAMESNA musique de la résistance touarègue, musique des ishumars, blues touarègue.
Documentaires
20h00
‘’Aman Iman’’ de Sandra Vautier 17’
Kisangani Diary. Loin du Rwanda’’ d’Hubert Sauper, 52’

Dimanche 6 juin 17h00: Fictions
- Le nuit sera longue de Olivier Torres
- Minouche d'Antoine Colomb
- Trompe l'oeil de Xavier Liebard
- Amants de Marie Brante, 22’
- Sonogre de Myriam Donnasice
- Ardita de J McIlduff
- Dolorès de Phil Sfezzywan
- Le traducteur de Richard Lecoq 18’
- Un soir o๠la lune était blanche de Rodolphe Tissot 30’


Lundi 7 Juin à  19h :
V2V videobase proje(cc)t
Court-métrages


Sélection video freeZone

Projection de reportages indépendants françaises et italiens dans le

cadre de l'atelier de création vidéo organisé à  Paris.


Une coordination informelle d'associations (Regarde à  vue, Samizdat, Global

Project, Réseaux de la création,...) se réunit depuis quelques mois autour

d'un projet de réalisation d'un portail web destiné à  la diffusion de vidéos

indépendantes sur le principe du V2V : utilisation des réseaux P2P et

syndication des informations sur les contenus diffusés. Les vidéos diffusées

le seront en copyleft, placée sous une licence Creative Commons.



Le collectif organise les 05, 06 et 07 juin à  Paris un atelier public gratuit

autour de ce projet, atelier destiné à  pratiquer la vidéo numérique dans

l'optique d'une diffusion sur le net.



Vendredi 11 à  20h :

Lena Circus et Gyohei Zaitsu
Spectacle de danse sur musique improvisée et images vidéo
Spectacle de danse butô avec Maki Watanabe et Gyohei zaitsu,sur des images vidéo de "Eun-Young-Park" et les improvisations des musiciens Taca (Shimizu Takahiro: accordéon), Lena Circus (Antoine Letellier; guitare, saxophone ténor, clarinette, Nicolas Moulin: guitares, Guillaume Arbonville: percussion)



Mardi 15 à  20h :

"Contrôle ouvrier" et "Ouvriers sans patrons"
projection débat


"Deux films sur la lutte des ouvrières et ouvriers de l'usine textile Brukmann à  Buenos Aires (Argentine). Une usine qui travaille pour le compte de grandes marques comme Yves Saint Laurent ou Gap, et que son patron a décidé de fermer en 2001 dans le contexte d'effondrement de l'économie argentine. Face à  cette perspective d'une fermeture définitive de leur usine les travailleuses et travailleurs de Brukmann ont décidé de prendre le contrôle de leur entreprise et de la faire redémarrer pour leur propre compte. Les films évoquent cette expérience de lutte. Ils seront suivis d'un débat sur la question des licenciements et des alternatives aux fermetures d'entreprises et aux "plans sociaux"."


Mercredi 16 de 19h à  22h :
Festival de films Polonais
Panorama films polonais indépendants présenté par l’association CLUB 3E

"Kobieta z papuga na ramieniu" ("La femme au perroquet"), de Ryszard Maciej NYCZKA ,93’, noir et blanc, 2002.
Un peintre voudrait faire le portrait d'une femme avec un perroquet sur l'épaule. Le prix exorbitant du perroquet oblige l'artiste à  faire la quête auprès de ses amis et ses relations…

"Pas de deux", court-métrage de Kinga LEWINSKA, 35’, couleur, 2002.
Joseph, vétérinaire d’ un village, blasé par sa femme et sa passion pour le ballet s'aventure dans une liaison extraconjugale. L’arrivée d’un jeune stagiaire rompt la routine quotidienne.

"Jedziemy w strone slonca" ("Vers le soleil"), court-métrage de Maciej CHMIELEWSKI, 33’, couleur, 2002.
Deux femmes près de la quarantaine partent en voyage au bord de la mer dans une voiture vétuste. Durant le trajet elles font le point sur leurs vies, sur les hommes, la famille, les désirs et les fantasmes. Arrivées sur place, leur amitié s'étiole.

"Sarajewo", documentaire de Maciej CHMIELEWSKI, 10’, couleur, 2002.
Documentaire réalisé à  l'occasion de 10ième anniversaire du siège de Sarajevo. Un bouleversant témoignage sur la guerre avec le texte du dramaturge Goran Stefanovski.

"Owoc z Gwinei" ("Le fruit de Guinée") court-métrage d’Andrzej MANKOWSKI, 12’, couleur, 2002.
Un collectionneur aigri de timbres perd l’un des joyaux de sa collection et est atteint d’une crise cardiaque. Cet événement change sa vie.

"Waiting for the Rain" film d’animation de Lukasz URBANOWSKI, 35’, 2003.
Deux garçons font des pâtés de sable, ils construisent deux tours, l'un d'eux les écrasent avec un avion en plastique, la guerre commence....

"List" ("Une lettre") court métrage de Jakub CZEKAJ, 14’, noir et blanc, 2003.
Une adolescente débite tout ce qui passe par sa tête sur une cassette audio destinée à  son amoureux. Une critique virulente dans un langage cru de la vie en famille, un conflit des générations, un mal être omniprésent.

"Okno" ("La fenêtre") , 8’30, film d’animation de Wieslaw BOBER, noir et blanc, 2001.
Une multiplication des visions artistiques autour de sujet - "la fenêtre", une quête sur l'ouverture vers le monde ou le replis sur soi.

"Auto love" 13’ 30, court-métrage de Adam BORTNOWSKI, couleur, 2002.
Un récit poétique sur l'amour...de deux voitures.

"Bajka o smoku" ("Légende sur le dragon") film d’animation de Krzysztof KOKORYN, 8’,couleur, 2000.
Une variation amusante et inattendue sur la plus célèbre légende de Cracovie.

Vendredi 18 à  20h , Samedi 19 à  20h:
No Fridge

No Fridge présente un spectacle No Mad : projections vidéo autour des voyages, et créations musicales de Dj ClicK (platines, theremin, efx), David Krupinski (guitares, synthé analogique, efx) et Le Hors Humain (poèmes, acrobaties narratives).



1. "Gnawa Njoum Exp", Vidéo Clip de Olive Vespi / No Fridge, 3,20’, couleur, 2003.

En provenance du Maroc, les musiciens débarquent à  Roissy-Charles de Gaule…



2. "Brà»lé Vif", documentaire de Jean-Paul Jansen, 5’, couleur, 1984.

Record Mondial du Hors-Humain sur le choc thermique dans les eaux glacées du Groà«nland.



3. "Invitation au Voyage", moyen métrage de Roma Napoli / Dix10, 25’, couleur, 1999.

Méditation pataphysique autour de l'art et sa circulation dans un contexte de marché.



4. "L’Angélus du Soir", Création vidéo de Yvan Schreck, 20’, couleur, 2002.

Départ sur les traces du décor originel de la toile sombre et mystérieuse du peintre Millet en Andalousie (Espagne) : l’austérité du monde paysan, la nostalgie, mais une toute autre interprétation pour Dali…



5. "Métamorphose du Hors Humain dans la cité interdite de Paris", court métrage de Philippe Gueugnon / Nova Prod / Paris Dernière / France Télévision, 28’, couleur, 1999-2003.

Sur les ponts ou les toits de Paris, Le Hors Humain déclame ses poèmes en une cérémonie chamanique.



Exposition de peintures Philibert Therasse

Boissons et collations sur place



Samedi 19 de 11h à  18h30 :

Festival Charivari
Festival organisé par l'Association Vamos. La 3ème édition du festival Charivari prolonge la réflexion amorcée lors des précédents Forums Sociaux (internationaux, Européens et locaux), et fait le point sur les initiatives en cours.


11h - 11h30: "Aà¯laà¯laà¯l" (43’) Court métrage qui retrace la lutte des intermittents de l'été dernier depuis paris en passant par quelques festivals.

12h00-13h30 : "les nouvelles formes d'engagement" débat avec un militant anti-pub, (un des 62), un intermittent, un organisateur du camp no border, un écocitoyen (sous réserve), DAL (Jean Baptiste Heros )

13h45-14h15: Court métrage sur l'intervention des forces de l'ordre à  Lausanne pendant le G8.

14h30-16h : "A quoi servent les forums sociaux?" débat avec un représentant d'un FSL parisien, Christophe Ganz de Attac Heidelberg (situation en Allemagne + pratique locale), Stuart Hodkinson ( Radical Activism Network : le FSE de Londres 2004) + Miguel Benasayag (No Vox, France)

16h-18h: film inédit sur le Larzac 2003 (à  confirmer)

Dimanche 20 à  ??h:
Festival Barbizon...(programmation en cours)
"Il y a trois éléments essentiels à  la vie, le désir, le désordre et le danger" Manon Briand
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Cinéma au clair de lune 2013 sonic 5 3 085 Ven. 11 Oct. 2013, 21:08
Dernier message: Bhv
  Fête du Cinéma Yann 6 2 546 Dim. 27 Juin 2004, 22:04
Dernier message: Boeb'is



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)