13 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
La Tombe Issoire
#1
0
0
Un petit truc rigolo concernant la Tombe Issoire (pour ce qui est du nom).

J'ai lu ca dans "Paris, 2000 ans d'histoire" par Jean Favier.

Au Moyen-à‚ge, le nom banlieue designe la zone autour de Paris ou s'applique le droit regalien (le ban), il s'exercait jusqu'à  une lieue autour de la ville (d'o๠le nom banlieue d'ailleurs).

La lieue du ban etait symbolisée autour de Paris par des bornes surmontées de croix dans les bourgs de la péripherie.
Une de ces bornes existait à  la Tombe Issoire. Selon Jean Favier c'est de là  que viendrait ce nom (dans la mesure ou ces bornes ressemblaient à  des grandes tombes avec la croix qui les surmontaient).

Voilou, voilou Smile
Répondre
#2
0
0
Intéressant...
Odi profanum vulgus et arceo
http://www.lucasfalchero.com
Répondre
#3
0
0
bizzare j'avais toujours entendu dire que c'etait parti du nom d''un bandit des grands chemins , nommé isoire .... ???
Ckzone - un monde a espionner
Répondre
#4
0
0
Effectivement, moi aussi, ca fait une hypothèse de plus du coup Smile
Répondre
#5
0
0
l'autre hypothèse vient d'une légende sur un géant qui aurait habité dans le secteur : Isoré

Doit y'avoir d'autres explications encore
KtaBreizh : Glaise Atao !
Répondre
#6
0
0
Lhermine a écrit :l'autre hypothèse vient d'une légende sur un géant qui aurait habité dans le secteur : Isoré

Doit y'avoir d'autres explications encore

Et qui affamait Paris en empêchant les marchands de passer par ce chemin.

Il fut tué par un type (sans doute en super forme) et mourru sur place..

Ce lieu fut appelé la tombe d'Isoré, puis Tombe Issoire...

-Bhv-
Répondre
#7
0
0
un tract que j'avais fais en 92 :

Citation :La Légende d'Isoré

Voici contée la légende d'Ysoré en l'an 1180


Ysoré, Roi Paà¯en de Coà¯mbre en Portugal, Sarrasin et de plus géant de près de 4 mètres 50,
était arrivé devant Paris qui " estoit à  cel jour moult petite ";

Il s'était établi à  Montmartre et venait chaque matin lancer un défi aux parisiens.
Pour se défaire de lui, le bon Roi Louis envoya un messager à  Guillaume d'Orange,
seul capable d'abattre le terrible Ysoré en combat singulier.

Guillaume vivait reclus dans son village de Gellone, près de Montpellier,
après s'être illustré dans de nombreux combats contre les sarrasins.
Il se déclara mort à  l'envoyé du Roi Louis qui ne le reconnut pas, puis, tandis qu'a Paris l'affliction était grande,
il reprit son vieil équipement de guerre et s'arracha de son ermitage pour secourir son suzerain.

Arrivé un soir devant une porte de Paris, il se vit refuser l'entrée de la ville,
ordre étant donné de ne laisser entrer qui que ce soit pendant la nuit. Guillaume passa celle-ci chez un pauvre homme,
Bernard, dont la cabane était cachée dans un fossé abandonné.
Bernard du Fossé lui confirma que chaque matin Isoré venait jusqu'au pied du rempart jeter un défi
que jusqu'ici personne n'avait encore osé relever.

Le lendemain matin, Guillaume s'en alla à  la rencontre du géant, et les deux adversaires en vinrent aux mains.

'Roi Isoré tint la hace tranchante,
Vers dant Guillaume est venus tost corant,
Férir le guide sour son hiaume luisant
Li quens se haste si le ferir avant
Le col li trence aussi con qu'un enfant
Puis prend la teste à  tout l'elme luisant
Ainc n'en veut plus porter ne tant se quand
Le corps laissa a terre tout sanglotant'

Guillaume tua donc Ysoré, lui coupa la tête, la porta à  Bernard du Fossé à  qui il se fit reconnaître,
puis reprit au galop le chemin de son ermitage.
Ysoré fut enterré à  l'endroit même ou il était tombé.

La tombe d'Ysoré, transformé par l'histoire, devint Ysoere, Isore, Isoire puis La Tombe d'Issoire.
-- h2o
Sauvez une hague, mangez un cataphile.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)