33 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Projet de loi sur le droit de copie : grave menace !
#1
0
0
Les majors du disque et des logiciels proprietaires sont en train de nous preparer un coup du lapin particulierement repressif, sans que l'on soit vraiment au courant. En gros, une loi est en preparation, qui doit etre debatue en decembre, qui obligera l'usage de signature sur chaque fichier. Pour pouvoir le lire, il faudra le logiciel prevu par le producteur, qui permettra de controler que tu n'as pas fait de copie. Sinon, c'est de la contrefacon. Ca promet de menacer tous les echanges que l'on fait actuellement, ainsi que d'interdire tous les logiciels libres, vu qu'il deviendra illegal de diffuser des fichiers sans signature, de meme que des codes sources.

Bref, ca prefigure un controle total sur nos ordinateurs par ces multinationales.

Pour en savoir plus :
fondation pour les logiciels libres
le monde
le monde a écrit :Pour mettre un terme à  la grande volatilité des fichiers protégés par le droit d'auteur qui circulent sur Internet, les producteurs de contenus numériques et les industriels du logiciel cherchent à  généraliser les systèmes de DRM (Digital Rights Management, en français Mesures techniques de protection — MTP). Ces dispositifs techniques permettent de limiter le nombre de copies et d'encadrer étroitement l'usage fait des fichiers acquis depuis les plates-formes de téléchargement.

Certains acteurs du monde industriel ne cachent pas leur volonté de voir de tels dispositifs intégrés à  tous les logiciels communiquants. Plusieurs semaines avant que le projet de loi sur le droit d'auteur dans la société de l'information ne soit examiné par le Parlement, circule un projet d'amendement au texte "selon lequel tout éditeur de programmes n'ayant pas pris les mesures pour, en l'état de la technique, préserver les oeuvres et les objets contre un usage non autorisé" pourrait se voir poursuivi... pour contrefaçon. "Le grand acquis de la directive européenne sur le droit d'auteur (que la loi se propose de transposer dans le droit français) est la protection juridique des mesures techniques anticopie", reconnaît-on d'ailleurs à  la Commission de Bruxelles.

Pour les ayants droit, l'intérêt est de réfréner le piratage des oeuvres culturelles, opéré grâce aux réseaux d'échange peer-to-peer (P2P, ou pair-à -pair) : si le fichier d'origine est protégé par DRM, ses utilisations successives pourront être suivies à  la trace. Mais pour les géants du logiciel, l'intérêt est tout autre. Il s'agit, pour Microsoft ou Apple, d'accroître leur contrôle sur les formats des fichiers informatiques et les outils logiciels de lecture. Et, également, d'exclure les logiciels libres ou non commerciaux du champ de la concurrence.

Actuellement, les dispositifs de DRM ne reposent que sur des programmes informatiques attachés aux fichiers nomades. Mais ils pourront, à  court terme, être directement intégrés aux puces qui équipent les ordinateurs individuels. Le principe est simple. Lorsqu'il est vendu ou échangé sur une plate-forme de téléchargement, le fichier musical ou vidéo est encrypté. Un second fichier — dit fichier de licence — est stocké localement, sur le disque dur de l'utilisateur. Lorsqu'un logiciel de lecture tente d'accéder au fichier musical, il appelle automatiquement le fichier de licence qui contient la clé cryptographique ad hoc, nécessaire pour lire l'oeuvre. C'est, notamment, le fichier de licence qui détermine le nombre de copies qu'un utilisateur est autorisé à  faire du fichier qu'il a acquis.

"C'est une inversion de la logique des échanges cryptographiques, met en garde Christophe Espern, un des animateurs de la Free Software Foundation (FSF), association opposée à  la généralisation des DRM. Dans un échange cryptographique classique, les clés sont mises à  la disposition de l'utilisateur. Dans le cas des DRM, les clés sont cachées sur le disque dur et seul le logiciel de lecture peut y accéder." Une particularité qui sous-entend que seuls des "logiciels de confiance" peuvent accéder à  certains contenus protégés par des dispositifs de DRM. Ce détail a son importance. "Cela exclut de facto les logiciels open-source (libres) de la concurrence, puisque leur principe fondamental est d'être développés en toute transparence, dit M. Espern. Aucun logiciel libre ne peut lire les contenus protégés par DRM."

Le caractère parfois occulte des systèmes de DRM est au centre de polémiques dans le monde des spécialistes de sécurité informatique. Fin octobre, des éditeurs de logiciels antivirus ont ainsi détecté la présence d'un petit programme sur les CD édités par Sony-BMG, s'installant à  l'insu de l'utilisateur sur le disque dur de son PC. Plusieurs éditeurs de logiciels antivirus ont décidé de classer ce petit programme, baptisé rootkit, dans la catégorie des logiciels espions, ou spywares...

Les nouvelles générations de matériels, dans la foulée du futur système d'exploitation de Microsoft — Windows Vista, prévu pour être commercialisé courant 2006 — intégreront des systèmes qui permettront de renforcer les protections anticopie existantes. Le futur Windows comprendra en effet un module qui n'autorisera l'accès de certaines zones de la mémoire de l'ordinateur qu'à  des logiciels — y compris des pilotes de périphériques — "signés", c'est-à -dire reconnus comme "dignes de confiance" par une autorité de certification telle, par exemple, la société américaine Verisign. Les logiciels devront donc en passer par un serveur distant pour obtenir l'autorisation d'accéder à  ces zones protégées o๠pourraient être stockés, par exemple, des fichiers protégés par le droit d'auteur. La possibilité de contourner le DRM serait alors quasi nulle.

L'une des dernières failles à  tout système de protection des contenus numériques, appelée par les spécialistes le "trou analogique", pourrait aussi être en passe d'être comblée. Il est en effet encore possible de réenregistrer et d'encoder au format numérique la musique qui sort des haut-parleurs d'un ordinateur personnel. Mais " aux Etats-Unis, précise M. Espern, on teste déjà  des systèmes rendant impossible la conversion de flux analogiques en fichiers numériques".
Répondre
#2
0
0
Fantasme.
Répondre
#3
0
0
lafouine a écrit :Fantasme.

D'autre chose à  dire pour les néophyte bouffeur de TF1 comme moi ? :?
De la swag' et des boob's - F2R - La réput' c'est la vie -
Zoko_Photography / http://www.littlearchitect.net
Répondre
#4
0
0
Techniquement, juridiquement et économiquement cela ne tiens pas debout.

On a déjà  eu des trucs aussi débile de proposé dans le passé comme par exemple, une puce dans toutes les cartes mères d'ordinateur pour fliquer les gens. Flop, flop et reflop.

En plus si par le plus grand des hasards ce type de mesure étaient votée dans un pays que vaudrait une juridiction de ce type dans un environnement européen, mondial !!! Rien du pipi de chat.

Techniquement rien ne tiendra plus de 5 mm. Il y aura toujours un crack en informatique pour casser la solution avant qu'elle puisse même être mise en place par les majors.

Ils prennent leur rêve pour des réalités.

Ils feraient mieux de baisser le prix des disques et de s'en mettre moins dans la poche.

Quand on pense que l'artiste lui ne touche presque rien.

Quand on pense qu'un CD de musique coà»te en moyenne 18€ en France alors qu'un bon film sur DVD autour de 10€. Combien cela coà»te de faire un film, combien de faire un disque ? Ils nous prennent vraiment pour des cons.

C'est de leur faute si les gens copies. C'est trop cher. A 5€ le CD de musique ou 5ct le morceau en donwload, personne ou presque ne piraterait.

Le gros problème est que les ados maintenant ne savent même plus que la musique cela à  un prix. Le MP3 a complètement dématérialisé la musique qui se consomme comme de la lessive. La boucle est bouclé. A force de nous vendre le monde du "gratuit" et du "pas cher", on voit le résultat.

Plus d'info sur ce site : <!-- m --><a class="postlink" href="http://eucd.info/">http://eucd.info/</a><!-- m -->

Pressions sur le gouvernement pour faire interdire le Logiciel Libre
<!-- m --><a class="postlink" href="http://www.fsffrance.org/news/article2005-11-25.fr.html">http://www.fsffrance.org/news/article2005-11-25.fr.html</a><!-- m -->

.
Répondre
#5
0
0
Voilà  ce qui arrive quand les majors se prennent pour des cadors.

Citation :Sony BMG a annoncé aujourd’hui sa décision de rappeler l’ensemble des CD mis sur le marché avec une protection contre la copie, évalué par la multinationale à  plus de 4 millions d’exemplaires et répartis sur une cinquantaine d’albums.

En cause l’utilisation du logiciel de protection XCP (eXtended Copy Protection) développé par l’anglais First 4 Internet Ltd, accusé d’installer un RootKit dans le système d’exploitation des PC sous Windows. D’abord qualifié d’inoffensif par Sony lorsque celui-ci avait été découvert de façon fortuite, le consortium germano-nippon avait offert dans un premier temps de dévoiler la procédure de désinstallation à  ceux de ces clients qui en feraient nominativement la demande par email ... avant de finir par publier tout bonnement le correctif, sous la pression d’une plainte collective de consommateurs... et à  la demande de ses propres artistes.

En fait d’innocuité, le programme installé par effraction n’a pas tardé à  être exploité comme porte d’entrée par un Cheval de Troie capable de désactiver anti-virus et pare-feux. Même si OS X a été semple-t-il épargné par ce type de dégradation, le logiciel ne s’en permet pas moins une intrusion en installant 2 extensions au noyau : reste à  savoir à  quel usage (voir la dépêche du 11 novembre). En rappelant que ce type de voie de faits se règle désormais en principe au pénal, du moins lorsqu’elles sont commises par la vulgate, nous ne saurions trop vous suggérer d’éviter de donner le mot de passe administrateur au lancement de n’importe quelle application pirate...

MacPlus 16 novembre 2005
<!-- m --><a class="postlink" href="http://www.macplus.net/magplus/depeche-10185-sony-capitule-en-rase-campagne">http://www.macplus.net/magplus/depeche- ... e-campagne</a><!-- m -->
Répondre
#6
0
0
Et en plus, dans ce logiciel, ils piratent un logiciel libre : lame.

Comme quoi, le piratage n'est pas que le fait des petits que nous sommes. Et il existe aussi des logiciels libres valables, vu qu'ils les piratent...

ratiatum.com

Citation : Waltos rapporte sur notre forum les informations publiées par le très populaire portail néerlandais Webwereld. "Le rootkit de Sony semble contenir du code identique à  celui de LAME, un encodeur mp3 open-source", explique le journal.

Selon un expert connu de Webwereld, le rootkit de l'album Get Right With The Man de Van Zant contiendrait des lignes de code issues de deux bibliothèques du programme LAME (version.c et tables.c). Ce dernier, d'après son auteur, serait devenu depuis sa première version de 1999 "un encodeur MP3 très évolué, dont la qualité et la vitesse sont capables de rivaliser avec les encodeurs commerciaux concurrents actuels". WinAmp, AudioGrabber ou encore CDex font parti des très nombreux programmes à  exploiter ses librairies. S'il est parvenu à  ce résultat, c'est parce que "son modèle de développement open-source lui a permis d'améliorer sa qualité et sa rapidité". C'est grâce aux efforts joints par toute une communauté de développeurs amateurs de MP3 que LAME a pu devenir l'un des meilleurs encodeurs actuels.

Piratons pour contrer les pirates

Or pour permettre à  ces développeurs d'améliorer LAME, son auteur l'a placé sous la licence libre LGPL (Lesser General Public Licence). Cette licence dérivée de la célèbre GPL autorise quiconque à  reprendre LAME et à  en modifier la bibliothèque, mais sous certaines conditions, et notamment celles de déclarer l'utilisation de LAME en mentionnant la licence LGPL, et de mettre à  disposition le code source de la librairie si elle a été modifiée.

Avec son rootkit, Sony n'a visiblement respecté aucune des obligations figurant dans la licence LGPL.

Bien sà»r, Sony BMG n'est pas le responsable direct de ce manquement, puisque le rootkit est l'oeuvre de la société First 4 Internet, prestataire de la maison de disques. Mais en tant que distributeur de l'objet contrefait (puisqu'il y a bien, si c'est avéré, violation des droits d'auteur sur LAME), Sony est également responsable au second degré.
Répondre
#7
0
0
Qui se souvient du livre d'un mec appelé Di Cosmo, o๠il était question
que Microsoft prenne une sorte de "taxe digitale" sur tout ordi ? C'est
clairement pas l'envie qui leur manque mais bon faut arrêter de
fantasmer.

Techniquement, la protection totale du "multimédia", je n'y crois pas du
tout.

On pourrait à  la rigueur protéger efficacement de la musique téléchargée
sur un site payant (genre sur itune). Mais protéger totalement un CD, ça
m'a l'air beaucoup plus difficile. C'est ce qu'essaye de faire depuis des
années les éditeurs de logiciel, mais ils n'y sont jamais arrivés (y a qu'à 
faire un tour sur emule).

Concernant l'utilisation de lame dans le spyware de Sony, o๠est le
problème ? Il y a plein de logiciels commerciaux qui utilisent du code open
source ou freeware. WinZip utilise la zlib, Microsoft aussi, Sun idem. Le
logiciel de 3D Maya utilise des librairies libres pour lire les fichiers JPEG
et TIFF, etc. Les licenses de ces librairies n'empêchent en rien cela.
Répondre
#8
0
0
Encore des gens qui n'ont pas compris qu'internet était mondial. Ce genre de mesure ne fera chier que les développeurs français et c'est donc totalement contreproductif pour un gouvernement.

Il y aura toujours un pays sans des lois de fachos chez lesquels on pourra mettre les softs en téléchargement.

Cela dit, ce n'est pas une question pour ne pas se bouger le cul et envoyer de jolies lettres à  nos chers députés. Pour les brevets logiciels on a eu des résultats grâce à  une belle mobilisation. Nos députés ne sont pas forcément à  la botte des multinationales mais ils ne comprennent rien à  l'informatique et c'est celui qui a écrit le meilleur dossier qui gagne. Nul doute que les multinationales leur ont livré un beau document !

Pour de meilleurs résultats, ne perdez pas votre temps avec les grands noms, ecrivez directement au député de votre circonscription et encouragez les gens que vous conaissez à  faire de même. Ce sont eux qui iront voter et ils sont en général plus proches de leurs élécteurs.
Répondre
#9
0
0
merde si je me souvien bien c"etais dans le journal Le monde y'a quelque jour, c'est sony et toute la clique qui ce retrouve oubliger de rappeller plusieur disène de millier de cd car il ont foutu un logisiel anti gravage qui foire et a tendance de temps a autre a bousier les ordinateur qui les utilises.

apres Lafouine, pas que je ne compatie pas a tes dire(au contraire), mais tu dit la chose et son contraire: d'un coté tu dis que c'est trop chere et qu'on achete pas en masse accose de ca, de l'autre tu dis que la dispo de musique en masse c'est pas une bonne chose!
Pourquoi nous, infime particule, nous agitons nous dans l’immensité de l’univers ?
Répondre
#10
0
0
anotherlin a écrit :Qui se souvient du livre d'un mec appelé Di Cosmo, o๠il était question
que Microsoft prenne une sorte de "taxe digitale" sur tout ordi ? C'est
clairement pas l'envie qui leur manque mais bon faut arrêter de
fantasmer.

N'as-tu rien remarqué ?

Essaye d'acheter un ordinateur chez la Fnac, Darty ou un supermarché (donc là  o๠monsieur tout-le-monde achète) sans payer un sous à  Microsoft. Lorsque tu demandes à  ne pas avoir de windows pré-installé, le vendeur de regarde avec des yeux ronds, se demandant comment faire fonctionner l'ordinateur sans et le directeur t'envoie chier, soit en te traitant de pirate, soit en te demandant de payer d'abord pour essayer ensuite vainement de te faire rembourser.

Le livre de Di Cosmo ("La face cachée de Microsoft / Le hold-up mondial") etait excellent mais malgré cet avertissement tout est en train de se passer comme il l'avait prédit.
Merci Monsieur Clistax !
Répondre
#11
0
0
Citation :N'as-tu rien remarqué ?
Essaye d'acheter un ordinateur chez la Fnac, Darty ou un supermarché

Ok, je ne vais pas nier le fait que Microsoft est en situation de monopole
sur les PC avec Windows. Tout au plus, vu le bas prix des PC qui viennent
livré avec Windows pré-installé, je dirais que Microsoft prélève certe sa
taxe, mais qu'ils font presque "cadeau" de l'OS. Un Dell doit avoir un prix
de gros. Il est clair que ce serait bien de pouvoir se faire rembourser
Windows si on utilise Linux. Mais je me demande combien d'euros tu peux
te faire rembourser.

Citation :Le livre de Di Cosmo ("La face cachée de Microsoft / Le hold-up mondial") etait excellent mais malgré cet avertissement tout est en train de se passer comme il l'avait prédit.

Bon je n'ai pas lu le livre de Di Cosmo, aussi je n'aurai peut-être pas
du le citer.

Néanmoins, je remarque que Microsoft ne vont pas si bien que ça. Ils
sont certes plein de fric mais ça fait un sacré bout de temps qu'ils n'ont
rien "innové" (ils ont jamais vraiment innové en fait, le terme exact
serait "upgradé", "changé").

Grosso modo, Microsoft =
1) Windows
2) Office
3) XBox

Pour Windows, le Windows nouveau se fait attendre et n'apportera pas
grand chose. Office risque de se faire attaquer par l'office gratuit de
Google et Sun. De plus, on dit qu'il y a eu peu d'upgrade de Windows et
Office ces derniers temps car les utilisateurs n'en voyaient pas l'intérêt.
Là  o๠Microsoft brille, c'est avec la XBox, qui commence réellement à 
concurrencer la PlayStation apparement. Personnelement, j'ai vraiment
l'impression que Microsoft, même s'ils ont une situation plus que
confortable et qu'ils arrivent à  conserver leurs acquis, et bah ils stagnent.
Par exemple, ils ne controllent pas le marché du téléchargement de
musique. Ce serait plutôt Apple avec iTunes. Ils gagnent en part de
marché avec la XBox mais la concurrence est féroce avec Sony. Sur les
consoles portables, ils ne sont pas présent du tout. Sur le marché des OS
des téléphones, ils ne sont pas vraiment présents, en tout cas pas prêt
de prendre le monopole.

J'ai pas lu le bouquin de Di Cosmo donc si tu pouvais me dire en quoi
tout se passe comme prédit. Mais moi j'aurais plutôt l'impression que
Microsoft risquerait de devenir un IBM, c'est-à -dire un géant, mais de là 
à  prélever une taxe digitale sur tout, non.

Microsoft est surtout fort dans le domaine du desktop PC, mais qui te dit
que l'essentiel du marché, ou que les marchés les plus lucratifs soient
justement sur PC dans l'avenir ?

Pour finir, je dirais que l'Empire Romain est tombé, pourtant c'était un
empire solide. Alors pourquoi pas Microsoft...
Répondre
#12
0
0
Une petition nationale a ete lancee le 2 decembre. Il y a deja 37963 particuliers et près de 300 organisations - dont près de 70 entreprises qui ont signe.
Parmi ces 70 entreprises, on denombre Gandi, Linagora, Mandriva, Open Wide, Sun Microsystems.

Il faudrait signer ca en masse, histoire de ne pas se retrouver dans un pays qui s'enferme dans un carcan tel que toute inovation informatique sera impossible.
Car ce projet de loi, ca veut dire plus de logiciels libres, donc gratuite, plus de musique libre, plus de radios libres, bref, ne plus etre maitre de son propre ordinateur.

http://eucd.info/petitions/index.php?petition=2
Répondre
#13
0
0
si vous vous demandez encore (naifs ?) comment nous (le public) considerent les grosses boites, lisez ceci bien attentivement, surtout les dernieres phrases

<!-- m --><a class="postlink" href="http://fr.news.yahoo.com/08122005/308/critique-virulente-de-la-tactique-de-sony-face-au-hd.html">http://fr.news.yahoo.com/08122005/308/c ... au-hd.html</a><!-- m -->
Répondre
#14
0
0
matiphas a écrit :si vous vous demandez encore (naifs ?) comment nous (le public) considerent les grosses boites, lisez ceci bien attentivement, surtout les dernieres phrases

<!-- m --><a class="postlink" href="http://fr.news.yahoo.com/08122005/308/critique-virulente-de-la-tactique-de-sony-face-au-hd.html">http://fr.news.yahoo.com/08122005/308/c ... au-hd.html</a><!-- m -->

Y a rien de "spécial" dans la guerre entre le géant Sony contre
Toshiba-Microsoft. Que la société de conseil qui bossait pour l'autre
format (HD-DVD), déblatère sur Sony (Blu-Ray), rien de plus normal.
Si ça avait été HD-DVD le gagnant, Sony aurait probablement crié au
loup, du style Microsoft utilise la XBox pour forcer un standard, etc.

On pourrait même être indulgeant. Sony a essayé d'imposer la "betacam"
(cassette vidéo), c'est le VHS qui a gagné. Il a ensuite essayé d'imposer
le MD (mini-disc), mais ça n'a pas marché. Avant, y avait le Walkman,
maintenant c'est le iPod, etc. Pour une fois que ça marche...

C'est de bonne guerre, tout simplement.
Répondre
#15
0
0
Il conclut donc en bon supporter du HD-DVD que toute l'industrie doit se joindre à  Microsoft et Toshiba pour soutenir le HD-DVD. « La convergence numérique est là  [...], et le combat HD-DVD contre Blu-Ray est la bataille majeure pour savoir qui contrôle les foyers. »[/b]
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  S'introduire dans une propriété privée et le droit Nesferya 85 189 104 Dim. 28 Avr. 2019, 02:41
Dernier message: noktambule
  Droit d'usage des planches saintloup 30 20 628 Dim. 28 Août 2016, 16:50
Dernier message: KOP
  Droit Photo dans les Parc public paris [long] gglelfe 38 33 737 Mer. 20 Avr. 2016, 08:00
Dernier message: ILOVETP
  Le droit en photo le G.O 81 48 145 Mer. 06 Jan. 2010, 17:01
Dernier message: Georges
  Droit Romain, des Mines et des Carrières bouy 1 3 097 Jeu. 21 Mai 2009, 23:40
Dernier message: bouy
  Plan Giraud et questions de droit pilepoil 105 45 932 Ven. 18 Nov. 2005, 04:55
Dernier message: invisible
  Droit d'auteur et reprise du contenu mis en ligne Globe 1 2 540 Mar. 03 Dec. 2002, 11:08
Dernier message: Globe



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)