25 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Discussions sur le palier
#1
0
0
mess_ckzone a écrit :Info CKZone: Ce sujet provient d'une division du sujet suivant:<a href="viewtopic.php?t=6499">Pour s'initier à  la plongée spéleo</a>

<br><br>Moi j'aimerais bien que Papy me fasses une petite mission explo avec lui un de ces quatre.....:wink:
J'ai déjà  fait de la plongée, mais c'était dans une piscine.... Tu parles d'une aventure....En plus ils sont marrant, le carrelage il change jamais de place, pas moyen de les harponner un coup !! lol
Hein ? Papy ? Si je ramène des frites ça le fait non ? Ah, non je crois qu'il faut pas plonger lorsqu'on vient de manger...
Sinon j'ai une question, c'est au niveau de la pression, quand tu plonges et que tu atteint un certain niveau, il est vital que le plongeur fasse quelques paliers d'arrêt, alors ma question c'est : est-ce que c'est due aux mélanges de gaz dans les poumons, ou une histoire de pression o๠les deux mélangés ??
" Cyniquement Sonic "


Répondre
#2
0
0
Les paliers, c'est parce que l'air est transporté par le sang, et si tu remontes trop vite, la pression diminue d'autant plus vite, donc l'air prend de plus en plus de place, un peu comme si tu gonflais un ballon. Sauf que là , le ballon, il se gonfle dans tes veines...

En ce qui concerne le meilleur souvenir, c'est d'avoir plongé pour aller voir de plus près des anémones et d'être remonté avec une bague en or... Sinon, j'ai pas vraiment de pire souvenir... Peut-être la fois o๠un mec a foutu la merde et qu'on a appris une fois remontés qu'il s'était couché à  6h du mat' complètement bourré alors qu'on plongeait à  10h...
Répondre
#3
0
0
en fait le probleme des paliers est simple.

Certe quand tu dessends la pression fait diminuer le volume des gaz et quand tu remonte la les fait augmenter, donc on peut se demander pourquoi ca serait dangeureux puisque ca n'a pas de raison de redevenir plus gros que ce que c'était au départ a la surface !

Bref, pti rappel succeint de bio :
L'oxygene et le gaz carbonique font véhiculer dans le sang, grace à  l'azote. C'est justement l'azote qui est problematique. Avec la pression les molécules d'azotes deviennent assez petites pour traverser les différents tissus, et donc si on remonte trop vite elle n'ont pas le temps de les re-traverser avant de re-grossir.
Le probleme etant que selon l'endroit ou est allé se mettre l'azote c'est pas forcement cool... genre si en re-grossisant ca ecrasse un nerfs, tu peux rester paralisé :/ !

Voila voila donc l'interet du palier, attendre que l'azote retourne a sa place tanquilement !
Répondre
#4
0
0
Shibby la KTIN a écrit :Le probleme etant que selon l'endroit ou est allé se mettre l'azote c'est pas forcement cool...
J'ai entendu parler d'accidents gore:
L'air qui a pénétré dans la cavité d'une carie ou la fissure d'un plombage se dilate à  la remontée et entraine l'explosion de la dent (pas du tout douloureux à  ce qu'il parait :mrgreen: )
Répondre
#5
0
0
la_gargouille a écrit :
Shibby la KTIN a écrit :Le probleme etant que selon l'endroit ou est allé se mettre l'azote c'est pas forcement cool...
J'ai entendu parler d'accidents gore:
L'air qui a pénétré dans la cavité d'une carie ou la fissure d'un plombage se dilate à  la remontée et entraine l'explosion de la dent (pas du tout douloureux à  ce qu'il parait :mrgreen: )

ouais la c'est carrement une petite bulle d'air qui grandit en remontant, donc meme pu pb de palier, juste que faut pas de carie et des dents bien saine quand on plongeSmile
Mais quitte a choisir, je préfère la dent qui pète, que le nerf qui me paralise les 3/4 du corps !!!
Répondre
#6
0
0
Je me lance sur les accidents en plongée...

Juste une petite chose à  clarifier : il existe 2 famille d'accidents : les accidents de décompression dans la majorité des cas (90%), il se déclare dans l'heure après la plongée (loi d'henry)... et les acciendents barotraumatique (loi de mariotte)...

Les baros...
Loi de Boyle-Mariotte : A température constante, le volume d'un gaz est inversement proportionnel à  la pression qu'il reçoit.
Exemple : t'as des poumons qui font 10 l d'air à  1 bar de pression ben a 10m de profondeur soit 2 bars il ne font plus que 5l de volume mais si on regarde la constante ne bouge pas (5lx2b=10)

Accidents survenat à  la descente :

Le placage du masque
L'air contenu dans le masque se comprime pendant la descente pouvant entraîner des douleurs, des saignements de nez et de petites hémorragies des vaisseaux de l'oeil.

Accidents survenant à  la remontée seulement.

La surpression pulmonaire
C'est l'accident barotraumatique le plus grave mais aussi le plus simple à  éviter. Il est dà» à  un excès de pression au niveau des alvéoles pulmonaires.

Symptômes : ils sont de 3 ordres.

Les symptômes neurologiques (atteinte cérébrale) : perte de la parole, d'un ou plusieurs sens, hémiplégie, coma...
Les symptômes pulmonaires : douleurs intenses, difficultés respiratoires, crachats sanglants...
Les symptômes généraux : perte de conscience, pouls très rapide, état de choc, mort...

Le barotraumatisme stomacal ou "colique du scaphandrier".
la dilatation des gaz de fermentation à  l'intérieur du tube digestif en raison de la diminution de pression.

Accidents survenant à  la descente et à  la remontée.

Le barotraumatisme des oreilles
2 cas peuvent se présenter à  la descente :

-Obstruction de la trompe d'Eustache (rhume par exemple) : le volume d'air contenu dans la caisse du tympan se comprime et la partie souple (le tympan) se déforme vers l'intérieur. Si la déformation est trop importante, le tympan peut se rompre.
-Obstruction du conduit auditif externe : l'air contenu entre le bouchon et le tympan se comprime et le tympan se déforme vers l'extérieur.

Symptômes : douleurs, bourdonnements, surdité partielle ou totale, saignement exteriorisé.

Le barotraumatisme des sinus
Les sinus sont des cavités creusées dans les os de la face qui communiquent avec les fosses nasales par des conduits étroits. Leurs parois sont tapissées de muqueuses très richement vascularisées.
En cas d'obstruction des conduits, la pression agit sur l'air emprisonné dans les sinus endomageant les muqueuses.

Les symptômes sont des douleurs (la fameuse "barre au dessus des yeux"), et des saignements de nez.

Le barotraumatisme des dents

Les dents cariées peuvent poser des problèmes à  leurs propriétaires.
Les différences de pression entre l'intérieur et l'extérieur de la dent irritent le nerf dentaire et entrainent une douleur vive. Une bulle d'air coincée sous un plombage entraine les mêmes douleurs ; précisez à  votre dentiste que vous faites de la plongée.

Ensuite viens les accidents de décompression :

Henry en a décrit les principes physiques. Selon la loi de Henry, à  une température donnée, la quantité de gaz dissous dans un liquide varie d’après le coefficient de solubilité du gaz et est proportionnelle à  la pression partielle exercée par ce gaz sur la surface du liquide. Par conséquent, à  mesure que baisse la pression, la quantité de gaz qui peut rester en solution est réduite.

Bon ben faisons un énumération des ADD comprener Accident de décompréssion ...

Accidents mineurs :

Accidents cutanés : - puces : démangeaisons, picotements sous la peau
- moutons : gonflements douloureux en plaque sous la peau

Ils sont dus au dégazage de l'azote dans les tissus de la peau. Ils peuvent annoncer des accidents beaucoup plus graves (majeurs).

Accidents des os, articulations, cartilages et muscles (bends)
C'est une douleur à  une articulation, un membre, de plus en plus aiguà«.

Accidents majeurs :

Cardiaque : - infractus, douleur aiguà« au niveau de la poitrine

Pulmonaire : - difficultés à  respirer, se ventiler

Neurologique : - fatigue générale, pâleur, angoisse
- douleur violente au niveau des omoplates ou des vertèbres lombaires
- fourmillement des membres (souvent les jambes)
- impossible d'uriner d'ailleurs quand on vas au caisson la gentille infirmière vous met une sonde dans la b....
- perte des sens : la vue, l'ouà¯e, la parole
- paralysie des membres inférieurs (paraplégie), de la moitié (hémiplégie)
- arrêt ventilatoire et cardiaque, mort

De l'oreille interne : - vertige, nausée, vomissement
- audition difficile ou impossible


Sinon la plongée c'est sympa .... On peut aussi combiner les 2 familles d'accidents.... :D


Pièces jointes Miniature(s)




.jpg   Il y a moins de 1 minute">bulle3.jpg (Taille : 8.04 Ko / Téléchargements : 105)
Avec une seule couille, on ne vas pas loin.....
Répondre
#7
0
0
Au fait j'oubliais, il y a aussi la surpression vaginale.... pour vous Mesdames car vous le valé bien..... Big Grin

Ben voilà , j'espère ne rien avoir oublier....
Avec une seule couille, on ne vas pas loin.....
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)