29 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
241 P 17 cette année
#1
0
0
Me voici un peu de retour parmi vous.

La 241 P 17 et la 141 R 1199 cette année:

http://acuop.club.fr/rail/241P17.html

(cliquer sur 2007)

ou bien lisez les pages 2005, 2006 et 2007 Icon_lol

[Image: LaPattendSeule.jpg]
Répondre
#2
0
0
Bien :!:

Sinon t'es un petit chanceux toi
Citation :à  16 ans, j'ai pris une retraite anticipée en 1994.
Confusedhock:

Sources : http://acuop.club.fr/rail/index.html
Répondre
#3
0
0
masterxela a écrit :Bien :!:

Sinon t'es un petit chanceux toi
Citation :à  16 ans, j'ai pris une retraite anticipée en 1994.
Confusedhock:

Sources : http://acuop.club.fr/rail/index.html

Ben, personne ne t'empèche d'y rentrer :roll:
Répondre
#4
0
0
et t as pas été voir celle d'Harry Potter hier à  Gare du Nord ??!! Icon_lol Icon_lol
Répondre
#5
0
0
Elle est infatigable, cette loco, maintenant qu'elle a repris du service!
Répondre
#6
0
0
legionnaire a écrit :Elle est infatigable, cette loco, maintenant qu'elle a repris du service!

C'est quand même une GROSSE machine. Rien que pour prendre des photos entières, ce n'est pas gagné: Trop près, coupée, trop loin, trop petite.
A côté de la 141R1199 qui n'est déjà  pas une petite machine, le contraste est saisissant.

Quand j'étais en service, j'ai vu beaucoup de 141R, des charbons et des fuels, mais je n'ai jamais vu de 241P.
Répondre
#7
0
0
En voyant les phares à  l'avant de la 241, je me demandais s'ils étaient alimentés par une batterie ou par une batterie et un alternateur (couplé sur l'un des essieus).

Par ailleurs, était-ce des lampes à  acéthylène à  l'époque ?

Moârci,

Martinlbb
Répondre
#8
0
0
martinlbb a écrit :En voyant les phares à  l'avant de la 241, je me demandais s'ils étaient alimentés par une batterie ou par une batterie et un alternateur (couplé sur l'un des essieus).

Je ne sais pas si c'est une dynamo ou un alternateur. Vu l'époque je pencherais plutôt pour une dynamo. Je me renseignerai.

martinlbb a écrit :Par ailleurs, était-ce des lampes à  acéthylène à  l'époque ?

Jadis, oui, mais vu la date de sortie des 241P, ça m'étonnerait.
Répondre
#9
0
0
Merci pour les infos ! Smile

Martinlbb
Répondre
#10
0
0
Gilbert a écrit :
martinlbb a écrit :Par ailleurs, était-ce des lampes à  acéthylène à  l'époque ?

Jadis, oui, mais vu la date de sortie des 241P, ça m'étonnerait.

Non, c'était du pétrole : suffisamment puissant avec d'excellents réflecteurs et beaucoup plus fiable.
La flamme du pétrole se règle une fois pour toute, et les becs qu'il y avait étaient excellents (j'en ai un avec le verre d'époque).
L'acétylène était beaucoup moins fiable : réglage plus aléatoire et surtout qui doit être ajusté de temps à  autre, solidité et fiabilité moindre, etc.

Il faut dire que les phares des locos servaient plus à  la signalisation qu'à  voir devant (voir quoi d'ailleurs?). D'ailleurs certains phares, électriques, avaient une vitre dépolie qui servait justement à  se faire voir au lieu de voir. Idem par exemple en Angleterre.
En revanche, aux US le phare était très puissant et servait vraiment à  éclairer les longues voies rectilignes en rase campagne.

En France, on a commencé à  électrifier les phares des locos à  partir des années 40 environ.
« À faire l'amour avec la terre, j'ai enfanté des p'tits vers blancs » - Jacques Higelin
Répondre
#11
0
0
Cavannus a écrit :Non, c'était du pétrole : suffisamment puissant avec d'excellents réflecteurs et beaucoup plus fiable.
La flamme du pétrole se règle une fois pour toute, et les becs qu'il y avait étaient excellents (j'en ai un avec le verre d'époque).
L'acétylène était beaucoup moins fiable : réglage plus aléatoire et surtout qui doit être ajusté de temps à  autre, solidité et fiabilité moindre, etc.

Quand je suis allé au Bois-d'Oingt
<!-- m --><a class="postlink" href="http://acuop.club.fr/rail/BoisOingt.html">http://acuop.club.fr/rail/BoisOingt.html</a><!-- m -->
dans l'hiver 62/63, les signaux à  distance étaient encore éclairés au pétrole. Les disques n'avaient qu'une lanterne. Le 2ème feu était éclairé avec un miroir.

Ceci étant dit, nos lanternes à  main à  carbure marchaient du tonnerre de Dieu. En 1959, je faisais la "sta" dans le faisceau de St Rémy ou de St Cosme à  Chalon-sur-Saône, la lanterne à  carbure éclairait tout le wagon, alors que les lumignons électriques n'éclairaient rien du tout.
Répondre
#12
0
0
Quand je parle des lanternes à  pétrole, je parle des lanternes sur des trains, on est d'accord.

Les lanternes SNCF à  main c'est vrai qu'elles sont très très efficaces, le réflecteur était vraiment bien conçu.
« À faire l'amour avec la terre, j'ai enfanté des p'tits vers blancs » - Jacques Higelin
Répondre


Sujets apparemment similaires...
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  L'évènement ferroviaire de l'année !!! dom 4 3 034 Lun. 27 Fév. 2006, 21:39
Dernier message: Gilbert



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)