7 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
INTERNET
#1
0
0
Vous êtes 20 millions d'internautes

La Tribune - édition électronique du 21/02/2003 à  8:04


Un tel chiffre aurait assurément fait rêver les créateurs de start-up de tout poil. Le nombre d'internautes en France décolle enfin, même si notre pays reste loin du peloton de tête européen.

Cela vaut surtout pour le symbole, mais qu'importe. Selon Médiamétrie, les internautes français seraient plus de 20 millions depuis janvier, soit 3 millions de plus en un an, dont près de 1,4 million nouveaux utilisateurs pour les seuls mois de décembre et janvier. Tels les chiffres de la téléphonie mobile à  son heure de gloire, le taux de pénétration de l'Internet dans l'Hexagone est passé en un an de 33,5 à  près de 40 %, soit deux Français sur cinq.

Comme le faisait remarquer cette semaine le Journal du Net, cette spectaculaire progression s'est traduit directement sur les audiences des sites web tout au long de l'année. Ainsi, MSN France, le portail de Microsoft revendique une hausse de 54 % de ses visiteurs uniques, de 60 % pour Hotmail. La Poste affiche pour sa part plus de 200 % de hausse. Et, preuve de l'accélération récente du processus, Aufeminin.com affiche une audience en hausse de 35 % entre décembre et janvier.

Tout devrait donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes Internet possible. Surtout si l'on ajoute que le haut-débit, bien qu'encore ultra minoritaire avec moins de 10 % des utilisateurs, a tout de même connu une croissance très significative en fin d'année. Enfin, le e-commerce ne s'est jamais aussi bien porté avec 3,2 millions d'acheteurs en décembre. Selon Mediamétrie, ce sont désormais un peu moins de la moitié des internautes qui auraient au moins une fois réalisé un achat sur la Toile.

Satisfecit, donc, pour les acteurs de l'Internet hexagonal, et en particulier les fournisseurs d'accès. Mais, en comparaison de certains de ses voisins, notre pays reste à  la traîne. Selon une autre étude, réalisée par Nielsen sur des critères légèrement différents, pas moins de 7 millions d'Espagnols sont devenus internautes en 2002, portant leur nombre à  17 millions dans le pays, soit 54 % de la population âgé de plus de 16 ans. Grâce à  ce bond remarquable, l'Espagne s'est hissé parmi les quatre plus grand pays du continent pour la connexion au web, rattrapant la France qui, au passage s'est aussi fait devancer par l'Italie. Leaders incontestés, la Suède (85 % d'internautes), les Pays-Bas (73 %), et l'Allemagne (63 %) paraissent intouchables pour un moment.

Les tares françaises sont connues, avec entre autres un marché du PC encore trop limité, des câblo-opérateurs fragiles et peu développés dans l'Internet, ainsi qu'une fracture numérique encore bien réelle. Car il manque à  la France des leviers publics pour une politique volontariste de raccordement à  la Toile en dehors des zones urbaines denses, tant pour les particuliers que les écoles.

En une semaine, deux initiatives ont soufflé une brise d'espoir. D'une part, l'annonce d'une coopération sous l'égide de l'Etat entre les grands groupes français du secteur des nouvelles technologies (dont Alcatel, France Télécom et Thomson) dans les services Internet; d'autre part, le lancement par La Poste d'une offre complète de fourniture d'accès à  Internet. Mais, s'il faudra attendre sans doute de longs mois avant de juger si l'initiative des industriels sera autre chose qu'une gesticulation, l'émergence de La Poste comme FAI paraît davantage de nature à  faire bouger les choses. Adossé à  un exceptionnel réseau de distribution national, l'Internet pourrait bien aller là  o๠aucun opérateur n'a été en mesure de le porter jusqu'à  présent.


Olivier Nicolas

<!-- m --><a class="postlink" href="http://www.latribune.fr/Tribune/Articles.nsf/ArticlesWeb/ID00014DBB81CB79D4C1256CD400261B0A?OpenDocument">http://www.latribune.fr/Tribune/Article ... enDocument</a><!-- m -->
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

www.ckzone.org www.riderz.net
Répondre
#2
0
0
17 milliards de dollars de dommages et intérêts réclamés à  Bertelsmann

La Tribune - édition électronique du 21/02/2003 à  17:08


Un groupe d'éditeurs de musique accuse Bertelsmann d'avoir soutenu délibérément Napster lorsque le site de musique en ligne, au temps de sa gloire, ne respectait pas les droits d'auteurs.

Napster n'a pas fini de faire parler de lui. Bien que le site de musique en ligne ait fait faillite et ait été racheté en décembre dernier, il pourrait encore coà»ter cher à  son ancien actionnaire et protecteur Bertelsmann. Un groupe d'éditeurs de musique a ouvert une procédure réclamant 17 milliards de dollars de dommages et intérêts au groupe de médias allemand. Pour l'instant, Bertelsmann n'a pas confirmé la procédure ouverte à  son encontre.

Regroupés au sein d'une class action (action en nom collectif typiquement américaine), éditeurs, auteurs, et compositeurs accusent Bertelsmann d'avoir participé à  la violation des droits d'auteurs faite par Napster, en ayant injecté des fonds considérables dans la société. Ils soulignent ainsi la "participation malveillante (...) à  l'infraction de grande ampleur des droits d'auteurs. Bertelsmann, "n'a pas conditionné l'injection de fonds financiers dans le site, à  l'arrêt de la violation des droits d'auteur" commise par Napster. "Bertelsmann a fait cela de manière délibérée (...) afin de préserver la valeur ajoutée de Napster auprès des utilisateurs, pour le plus grand bénéfice du groupe."

La poursuite, ouverte auprès d'un tribunal de Manhattan, inclut les membres de Harry Fox Agency, une organisation de défense des droits des éditeurs, qui comprend 27.000 membres.

Créé en 1999 par Shawn Fanning, Napster, le site d'échange de musiques avait connu un succés inattendu et avait rassemblé au plus haut de sa gloire jusqu'à  70 millions d'utilisateurs. Il s'était alors attiré les foudres des maisons de disques, sauf de Bertelsmann qui avait accepté d'investir dans la société. Au total, le groupe, via sa maison de disques BMG, a injecté plus de 100 millions d'euros, dont 83 uniquement dédiés au développement d'une technologie sécurisée.


latribune.fr

<!-- m --><a class="postlink" href="http://www.latribune.fr/Tribune/Articles.nsf/ArticlesWeb/IDF07CB15A02DEE908C1256CD4004CA604?OpenDocument">http://www.latribune.fr/Tribune/Article ... enDocument</a><!-- m -->
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

www.ckzone.org www.riderz.net
Répondre
#3
0
0
Citation :D'une part, l'annonce d'une coopération sous l'égide de l'Etat entre les grands groupes français du secteur des nouvelles technologies (dont Alcatel, France Télécom et Thomson) dans les services Internet;

Le Modem d'Alcatel à  été vendu à  Thomson, peut être parle t on alors de France Télécom / Thomson / ECI ?


Citation : d'autre part, le lancement par La Poste d'une offre complète de fourniture d'accès à  Internet. Mais, s'il faudra attendre sans doute de longs mois avant de juger si l'initiative des industriels sera autre chose qu'une gesticulation, l'émergence de La Poste comme FAI paraît davantage de nature à  faire bouger les choses.

Actuellement, tout personne vivant en France peut avoir un accès internet, bas débit, certes, mais un accès quand même, la volonté attendue est plutôt l'accès Haut Débit que ce soit par le câble ou l'ADSL.

Concernant l'ADSL, le problème ne se situe pas au niveau des fournisseurs d'accès (FAI) mais de France Télécom (FT), en effet, c'est FT qui raccorde l'ADSL les lignes téléphoniques. Donc je doute fort que l'arrivée d'un nouvel FAI changera quoique ce soit :roll:

Pour le moment, apparemment l'Etat subventionnerait une partie des dettes FT, occasionné par l'installation de l'ADSL, mais faut pas rêver, avant que tout la France soit raccordé, vu la rentabilité de certaines zones....

Mais la sortie de l'ADSL 128k a déja comme objectif de pouvoir offrir aux personnes, trop loin des serveurs pour avoir l'ADSL 512k, d'accéder à  un petit "Haut Débit" (l'avantage du Numéris, avec le coté forfait illimité de l'ADSL :wink: ). Petit signe de progrès, non?


Anakyn, fréro de Kalimero Tongue
Tech Hot Line chez un FAI :twisted:
Répondre
#4
0
0
Kalimero a écrit :Concernant l'ADSL, le problème ne se situe pas au niveau des fournisseurs d'accès (FAI) mais de France Télécom (FT), en effet, c'est FT qui raccorde l'ADSL les lignes téléphoniques.


Il y a le dégroupage des lignes ADSL qui est en train de se mettre en place, et des boites comme LDcom (9 online) disposent déjà  de leurs propres installations (à  des tarifs plus qu'attractifs comparés à  ceux de FT).
Ce qui laisse donc de la place à  l'espoir ... :-)
Et huit, et neuf, Etis.
www.catacombes.info
Répondre
#5
0
0
Sans oublier Free et sa FreeBox. La meilleure offre à  ce jour mais dispo au compte goute selon les régions.
Répondre
#6
0
0
Kalimero a écrit :Tech Hot Line chez un FAI :twisted:
lequel?
Répondre
#7
0
0
Mon frère travaille pour Mamadoo [Image: 1043921713.gif]
Calimero1
Si vous n'aimez pas mes idées,
ce n'est pas grave, j'en ai d'autres ...
Répondre
#8
0
0
Kalimero a écrit :Tu sais, les trucs qui prospectent par tel le soir à  l'heure du film


Comment porter plainte pour harcèlement téléphonique ?

Pour faire cesser le trouble, il est souvent préférable d'avoir recours à  la liste rouge.

Lorsque, pour des raisons diverses, cela n'est pas envisageable, reste la possibilité de porter plainte auprès du commissariat de police ou de la gendarmerie de son lieu de domicile, qui effectuera une enquête en mettant la ligne sous surveillance.

Lorsque l'auteur des appels malveillants aura été identifié, il pourra être poursuivi devant le tribunal correctionnel au titre de l'article 222-16 du nouveau code pénal selon lequel " les appels téléphoniques malveillants ou les agressions sonores, réitérés en vue de troubler la tranquillité d'autrui, sont punis d'un an d'emprisonnement et de 15 000 EUR d'amende ".



CODE PENAL (Partie Législative)

Article 222-16

(Ordonnance nº 2000-916 du 19 septembre 2000 art. 3 Journal Officiel du 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002)

Les appels téléphoniques malveillants ou les agressions sonores, réitérés en vue de troubler la tranquillité d'autrui, sont punis d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.
Un autre regard sur le Monde. Faire découvrir.
Globe

www.ckzone.org www.riderz.net
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  A noter une bonne radio internet. konogan 1 2 856 Mer. 11 Dec. 2002, 11:04
Dernier message: konogan



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)