26 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Soutterains de Bourges
#16
0
0
(Jeu. 31 Mars 2016, 07:16)Gastrik a écrit : Pour la superposition des plans (...) là c'est inutilisable.

Ce qui fait que c'est encore sur le forum. Smile
Sapeurs Plombiers & Dépannage TV
Sauter ou pétrir
Répondre
#17
4
Déglingué de 2nde Masse
Freed
LOUL
Yersinia
0
D'autres vestiges de l'explosion de 46,


 

Répondre
#18
0
0
Tu y descend souvent sps ? Et oui c'est un terrain militaire, dont la direction est donnée à la base d'avord je crois. Et puis il y a un terrain de la MBDA juste au dessus mais je ne pense pas que ce soit très surveillé.

Concernant les rumeurs sur les endroits murés par l'armée c'est vrai ?
"En mil trois cent quarante-huit,
à Nuits, de cent restèrent huit.
En mil trois cent quarante-neuf,
à Beaune, de cent restèrent neuf."



Répondre
#19
0
0
(Jeu. 31 Mars 2016, 14:47)Yersinia a écrit : Tu y descend souvent sps ? Et oui c'est un terrain militaire, dont la direction est donnée à la base d'avord je crois. Et puis il y a un terrain de la MBDA juste au dessus mais je ne pense pas que ce soit très surveillé.

Concernant les rumeurs sur les endroits murés par l'armée c'est vrai ?
Tu t'es jamais fait poursuivre par les militaires en 4x4 dans les sous bois toi ?
Répondre
#20
0
0
La dernière fois que l'armée a vraiment foutu les pieds là bas c'était pendant les opération de déminage pour la construction de la rocade. Il n'y a pas de caméras, et il y a une propriété privé sur le site donc je pense que l'armée s'en tamponne du site en fait.
"En mil trois cent quarante-huit,
à Nuits, de cent restèrent huit.
En mil trois cent quarante-neuf,
à Beaune, de cent restèrent neuf."



Répondre
#21
0
0
J'y vais de temps en temps car je suis originaire du coin. ça fait toutefois un bon moment que je n'y ai pas mis les pieds.
Concernant la partie "militaire" c'est pas vraiment surveillé mais ils y sont retournés récemment et ils entretiennent régulièrement le terrain (toute la zone du cratère a été défrichée il y a un ou deux ans. Ils veillent aussi à l'intégrité des grillages et ils ont rebouché un petit trou côté champi. Méfiance quand même bien que les secteurs avec des munitions "actives" ne soient désormais plus accessibles.
Il y a biens des murs de barrage de l'armée dans un secteur, mais rien de bien intéressant derrière, c'est tout éclaté Wink
Répondre
#22
0
0
http://france3-regions.francetvinfo.fr/c...68213.html
Répondre
#23
0
0
Je pense que pour la porte c'est du mytho. Je pense qu'elle donne dans le jardin. J'avais fait mes repérages à l'époque et ça correspondrait bien.
Répondre
#24
0
0
(Dim. 21 Août 2016, 14:36)alpha a écrit : Je pense que pour la porte c'est du mytho. Je pense qu'elle donne dans le jardin. J'avais fait mes repérages à l'époque et ça correspondrait bien.

Je pense aussi oui sa réponse est un peu maladroite, mais je mettais ça comme ça j'ai jamais foutu un pied à Bourges en fait.
D'ailleurs d'après c'que j'ai compris on ne voit ici qu'une infime partie du patrimoine souterrain de cette ville.
Répondre
#25
5
alpha
Georges V
guy
lamer
subterranologie
0
Je suis allé dans les fameuses carrières du château récemment et je dois dire que je suis assez surpris qu'elles ne soient pas plus dégradées que ça sachant que des fêtes y avaient régulièrement lieu dans les années 60-90.

En ce qui concerne les entrées, elles sont assez gigantesques et encaissés dans le sol. Il est assez simple d'y accéder malgré une volonté manifeste de les fermer (tout du moins celle ouverte par les allemands ). Quelques débris jonchent les entrées mais rien de comparable à des endroits souvent visités.

Même si la carrière est assez profonde elle ne donne pas d'impression de renfermée. Je pense même que des personnes claustro pourraient y aller. Les salles sont gigantesques et hauteur du ciel tombe rarement sous les 4m. Les piliers sont en général maçonnés et seul quelques salles sont a piliers tournés. Dans tous les cas, les salles sont importantes.

Pour ce qui est des infrastructures, on a beaucoup de brique des années 40/50 ainsi que de cloisonnements en parpaing/béton mais tous les murs ont au moins été percés à un endroit. Il semble que les visiteurs cherchaient à avoir accès à ce que les militaires ont potentiellement laissés dans les carrières.

Et justement, si ces murs ne cachent rien du tout pour la quasi-totalité des secteurs, il y a une galerie qui me semble très suspecte. Déjà un mur avait été monté pour la bloquer. Juste derrière, des poutres en bois qui ne correspondent à aucune structure visible sont au sol. En progressant on trouve une sorte de barricade faite de ce qui ressemble a des sacs de sable de l'armée. Sauf que c'est blanc et solidifié (aussi solide que de la roche). Je n'ai pas été capable d'identifié ce que c'est. Enfin du remblais qui ne vient pas du tout de la carrière occupe tout le reste de la galerie jusqu'au ciel. Je pense (mais ce n'est que mon avis donc a prendre avec des pincettes) que si les militaires ont voulu rendre inaccessible quelque chose (des bombes, des galeries avec risque d'effondrement suite aux opérations de déminage...) ils les ont sans doute plutôt remblayés. C'était l'idée que j’avais avant de visité la carrière et c'est une partie qui semble correspondre à cette idée...

Autrement on trouve beaucoup de matériel des anciennes champignonnières (beaucoup de sacs de sables ouvert notamment. La carrière est plutôt en bon état de manière générale même si par endroit on aperçois qu'il y a eu des éboulis. Notamment un énorme morceau de ciel à un endroit qui incite plutôt à la prudence. Il y a quelques inscriptions intéressantes du temps où les carrières étaient exploités mais rien de vraiment important.

Il y a aussi quelques deux chevaux en très mauvaise état de stockés mais elles semblaient faire l'objet d'une attention particulière de la part du proprio.

Je n'ai pas pu tout faire et certains secteurs, notamment sous la rocade, étaient fermés donc je compte y retourner bientôt pour continuer mes explorations. Si les informations que j'en ai sont exactes, je devrais y trouver des pneus de caterpilar qui ont servit pour faire les piliers de soutènement de la rocade.

A part ça, il me reste deux carrières à visités : celles de l’aéroport et celle des talleries.
"En mil trois cent quarante-huit,
à Nuits, de cent restèrent huit.
En mil trois cent quarante-neuf,
à Beaune, de cent restèrent neuf."



Répondre
#26
5
Argonaut
Déglingué de 2nde Masse
hassancehef
plysdn
sps
0
Ce que tu décris c'est tout simplement une injection, les gros sacs servent à isoler la galerie pour pouvoir envoyer la sauce. Il y a certainement eu une construction ou un affaissement en surface à cet endroit.

Plus une carrière est connue plus elle est dégradée... Est-ce malin d'en parler ici ?
Répondre
#27
0
0
Pour ce qui est de l'injection, ça m'étonne mais je vais faire des recherches. Merci pour cette piste.

Pour ce qui est du sujet, mea culpa, je trouve aussi que j'en ai trop dit ne serait ce que sur la localisation ou les noms. Mais je ne peux plus modifier mes posts maintenant :/ Après on peut dire la même chose de la quasi-totalité du forum
"En mil trois cent quarante-huit,
à Nuits, de cent restèrent huit.
En mil trois cent quarante-neuf,
à Beaune, de cent restèrent neuf."



Répondre
#28
1
0
Te bile pas. A mesure que l'éloignement kilométrique de Paris augmente, le risque diminue. Et les adulescents locaux qui taperont "souterrains bourges" dans google se compteront sur les doigts d'une main. Dont moins d'un tiers aura la motivation de prospecter bien loin.
Sapeurs Plombiers & Dépannage TV
Sauter ou pétrir
Répondre
#29
0
0
(Lun. 26 Dec. 2016, 10:34)elpopo a écrit : Ce que tu décris c'est tout simplement une injection, les gros sacs servent à isoler la galerie pour pouvoir envoyer la sauce. Il y a certainement eu une construction ou un affaissement en surface à cet endroit.

Plus une carrière est connue plus elle est dégradée... Est-ce malin d'en parler ici ?

et bien pour le coup cette carrière est déjà bien connue de la jeunesse locale depuis un bout de temps. Elle craint plus grand chose pour le coup... Sad
le train de tes insultes roule sur les rails de mon indifférence.

http://www.catasphere.fr
Répondre
#30
0
0
Il y a eu beaucoup de dégâts ces derniers temps aux carrières du château... notamment sur les quelques véhicules stockés, je vous conseille de pas croiser le proprio, ça risque de pas être très drôle !
Les sacs, en effet rien à voir avec les militaires, ça correspond aux secteurs injectés lors de la construction de la rocade.

Quand aux carrières de l'aéroport, on trouve difficilement plus moche... aucun intérêt... en tout cas y'a plus rien à dégrader là bas.
Les Tailleries tu peux toujours aller voir, mais tu ne rentrera pas .... c'est trop tard Wink - Ou alors peut-être avec un contact au muséum d'histoire naturelle.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)