29 membres en ligne. Connectez-vous !

Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Recherche dans le sujet
Mettre le feu aux lacs
#1
3
Monsieur S
saintloup
subafab
0
Récemment installé en Suisse, et maintenant que les cartons sont déballés, il est temps de faire mumuse un peu.
Donc recherche de locaux/autochtones acceptant de guider les découvertes locales d'un gentil frouze qui aime bien aller sous terre (mines, carrières, abris, spéléo...), sur les toits (tout batiment, pont, grue...), dans les usines (en activité ou désaffectée, l'absence de chiens méchants étant un plus), sur les montagnes (escalade, canyon, ski de rando, alpinisme), sous l'eau (et dans la bière et le whisky aussi).
Les visites autorisées sont toujours appréciées, mais j'aime aussi collectionner les panneaux "Danger Accès Interdit", "Verboten Kolossalleu Katastrof" ou "Vietato Sporgiese"
En échange le Frouze en question peut rendre la pareille en divers endroits de France, d'Angleterre, de République Tchèque, Pologne, Slovaquie quand il y va.
En guise de référence, j'ai un gros sac, un réchaud, une crêpière, la recette de patte à crêpes de katafille. Et si t'en as marre des roestis ou fondues, j'ai l'intention de marketer un truc sympa nommé Truffade-Saucisse.
Des hauts, des bas...
Répondre
#2
1
matiphas
0
On se contact très vite alors, j'ai des tonnes de trucs à te montrer Big Grin
Répondre
#3
0
0
Yes ! Un petit tour dans un métro (en vélo...) ?

PS: bon le message dans alerte, tu peux le modérer Smile
Des hauts, des bas...
Répondre
#4
0
0
Bon, même les journaux locaux en parlent...
http://archives.tdg.ch/aventuriers-urbex-2012-08-31

ET la grande distribution racole sur le sujet aussi.
http://www.migrosmagazine.ch/societe/rep...e-insolite
Des hauts, des bas...
Répondre
#5
1
matiphas
3
Capitaine Caverne
ouchouh@ya
subafab
J'ai aussi eu le droit à la TV, aux journeaux et à la radio Big Grin

Un bon melon quoi Big Grin
Répondre
#6
1
le G.O
1
Lion
T'as exposé tes fesses dans la tribune de genève ?
Yeahhh !
Des hauts, des bas...
Répondre
#7
0
0
Le coupable revient toujours sur les lieux du crime.

Passé quelques mois à Vevey il y a quelques années, et de retour dans cette charmante bourgade aujourd'hui : Miam.
Des grues (qui offrent toujours un beau point de vue)
Plusieurs usines abandonnées (c'est toujours sympa)
Et le tout entre vignoble, lac et montagnes... Il y a pire.


Lausanne aussi offre des perspectives intéressantes : nombreuses usines et quelques entrepôts plus ou moins squattés.
Le G.O. doit commencer à le savoir, en Suisse il y a un nombre incroyable de fortifications et bunkers plus ou moins camouflés et enterrés. mais aussi de nombreuses mines et carrières, divers tunnels plus ou moins désaffectés.

Et puis pour la spéléo, l'alpinisme et le ski de rando, c'est le paradis. 3 massifs à moins d'1h en train ou en voiture.

Ca commence bien.
Des hauts, des bas...
Répondre
#8
1
matiphas
0
Eh eh, ce 1er août pas moins de 15 bunkers proches de la frontière française Big Grin
Répondre
#9
0
0
Mieux qu'une photo melon : le logement urbex...
Dans mon immeuble, il y a (comme presque partout en Suisse) ... un abri anti atomique... Rien de bien affriolant ceci dit : une cave, mais plus profond, et qui peut être fermée avec un sas blindé.
Et comme je suis au dernier étage, le toit a donc été annexé...
Des hauts, des bas...
Répondre
#10
3
alpha
le G.O
PonyClub
0
Depuis trois ans je loue un abri de protection civile (capacité 100-150 personnes) à Genève le temps d'une semaine. Prochain rendez vous à partir du 19 mars 2015 dans cet abri : http://www.protection-civile.ch/orpc-gen...hp?show=11

C'est pas hyper bandant à visiter, surtout légalement et éclairé comme en plein jour et habité, mais on peut s'y prendre un verre un soir de la semaine s'il y a du monde dans le coin.

Faut que je retrouve des photos qui traînent, mais comme à la base je n'y vais pas (que) pour ça, je n'ai jamais fait des prouesses photographiques.

Y'en a quelques-unes dans cet album : https://www.facebook.com/gaspar.squad/me...911&type=3

Liste des ouvrages collectifs opérés par la protection civile genèvoise : http://www.protection-civile.ch/orpc-gen...ctions.php
Répondre
#11
1
matiphas
0
excelente idée georgeV
tu peux me donner un ordre de prix? je suis juste curieux Rolleyes
si ça vol pas haut dans les catas c'est parce que le ciel y est bas
Répondre
#12
4
alpha
hassancehef
LOUL
matiphas
0
Pour toute réservation tu payes 250 francs suisses (un peu plus de 200€) pour l'ouverture et la mise en service de l'installation. En gros, ça couvre le déplacement du mec qui fait l'état des lieux d'entrée et de sortie et qui fout un coup de balai (avant et parfois aussi pendant le séjour).

Et ensuite tu payes par personne et par nuit, c'est de l'ordre de 20€ par nuit de mémoire. Il n'y a pas de nombre minimum d'occupants, mais pour que ça soit rentable, faut bien être une douzaine ou plus et rester une semaine pour amortir les 250 balles.


On n'a pas accès aux cuisines, donc ça a des airs d'auberge de jeunesse de bas étage - avec l'avantage en revanche de pouvoir faire du bruit quand on veut sans déranger personne, et ne pas avoir à se coltiner d'autres groupes.

Côté explo, le bémol est qu'en théorie, seuls les dortoirs et les blocs douches et sanitaires sont accessibles. Donc y'a pas grand chose à voir. En théorie. La première année j'ai occupé un PC qui faisait aussi office de hangar de stockage de matos et de garage. Il aura fallu moins de dix minutes à ma fine équipe pour me dire qu'il y avait moyen d'accéder à des parties isolées pour roupiller tranquille entre deux motopompes plutôt que supporter les ronflements dans les dortoirs collectifs. Ces derniers sont des salles remplies de lits superposés à trois étages tous collés les uns aux autres. Un seul couloir central étroit permet de traverser la pièce, tout juste bon pour aller se pieuter. Ca rappelle un peu les baraques des camps de concentration au niveau de l'aligmenent (sans comparer les conditions bien sûr, mais c'est l'image qui vient à l'esprit de la plupart des gens qui y foutent les pieds la première fois).

J'sais pas si le lien passe, c'est dans les photos d'une copine : https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hpho...6752_n.jpg

Déjà à 40 on a du mal à tenir une semaine et à garder l'endroit vivable, alors qu'on n'y mange au maximum deux fois par jour et qu'on remonte à la surface constamment... imaginer ce que ça doit être quand l'abri est au maximum de ses capacités et en autonomie totale, isolé du monde extérieur... Pfiou.
Répondre
#13
0
1
matiphas
merci ;-)
si ça vol pas haut dans les catas c'est parce que le ciel y est bas
Répondre
#14
1
matiphas
0
le prix est ensuite par personne, ils vérifient que tu viens avec le bon nombre indiqué?
si ça vol pas haut dans les catas c'est parce que le ciel y est bas
Répondre
#15
1
matiphas
0
(Dim. 03 Août 2014, 11:46)hassancehef a écrit : le prix est ensuite par personne, ils vérifient que tu viens avec le bon nombre indiqué?

Ils sortent autant d'oreillers, de draps et de couvertures qu'il y a de personnes hébergées. Si pour 30 personnes déclarées tu as 10 sacs de couchage en plus, ça risque de faire un poil suspect.

L'intérêt de ne pas sous-déclarer est aussi d'avoir l'argument du nombre : si tu déclares 30 personnes, on t'accorde en général 2 dortoirs de 28 au sein du même abri.

Si tu en déclares 40 (effectif réel), tu peux demander à ce qu'on t'en ouvre trois, pour éviter un entassement peu supportable.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)